C'est la 2e victoire de Vettel cette saison, après le GP de Bahreïn en avril, la 2e d'affilée à Singapour pour le double champion du monde en titre, âgé de 25 ans, et la 23e de sa carrière en F1. "C'est très spécial de gagner ici, et on est encore allé jusqu'aux deux heures de course", a souri Vettel après l'arrivée de cette course interrompue deux fois par la voiture de sécurité, puis arrêtée au 59e des 61 tours prévus à l'origine, au bout des deux heures réglementaires.

Cette victoire permet à Vettel de reprendre la 2e place du championnat au Britannique Lewis Hamilton (McLaren). Parti en pole position, le champion du monde 2008 a abandonné au 23e tour alors qu'il était en tête, à cause d'un problème mécanique, vraisemblablement la boîte de vitesses, selon l'analyse à chaud de son coéquipier Button. Vettel se relance ainsi dans la course au titre mondial, en revenant à 29 points d'Alonso (165 à 194) alors qu'il n'avait plus gagné depuis plus de cinq mois. Alonso a limité les dégâts en montant sur le podium et ne marque que 10 points de moins que Vettel (15 au lieu de 25). "C'est encore un week-end très positif pour moi, car j'ai encore marqué des points alors qu'on n'était pas très compétitifs", a dit Alonso, parti de la 5e place sur la grille, un moindre mal, grâce à un tour un peu miraculeux à la fin des qualifications de samedi.
 
La course a été neutralisée deux fois par des incidents de course sans gravité pour les pilotes, au 33e (6 tours) et au 40e tour (3 tours).   L'incident le plus spectaculaire, alors que la course venait de reprendre au 39e tour, a été l'accrochage entre Michael Schumacher (Mercedes) et Jean-Eric Vergne (Toro Rosso). "Schumi", 7 fois champion du monde, s'est retrouvé sans freins en bout de ligne droite et est venu percuter Vergne, qui le précédait, semant des débris sur la piste. Aucun des deux pilotes n'a été blessé.