"Le club approuve totalement cette action (de l'Arjel) engagée dès qu'un résultat sportif est considéré comme atypique et regrette que les commentaires ne restent pas sur le plan sportif d'un exploit incroyable tant pour l'Olympique Lyonnais que pour tout le football français", a réagi l'OL dans un communiqué publié à la mi-journée. L'Olympique lyonnais déclare "avoir pris connaissance des vérifications auxquelles procède depuis ce matin l'Arjel, qui correspondent parfaitement aux procédures de cet organisme en charge de la régulation des jeux en ligne".


"Mauvais joueur et pas fair-play"

"C'est une réponse des médias espagnols à cette polémique initiée par Yannick Noah sur les aspects de dopage, a de son côté assuré le président de l'OL Jean-Michel Aulas, interrogé par la radio Europe 1. Il faut rester au niveau de l'exploit sportif et ne pas imaginer des choses tout à fait impossibles. Je crois que, côté espagnol, c'est assez mauvais joueur et pas très fair-play".


"Mettre en doute le match est honteux"

Le Dinamo Zagreb a rejeté "toute insinuation de la presse" à la suite des doutes apparus après la défaite des Croates 1-7 face à Lyon mercredi, qui qualifie les Français pour les 8e de finale de la Ligue des champions. "Mettre en doute le match (...) est tendancieux, honteux et mal-intentionné", affirme le club dans un communiqué, ajoutant que ces "doutes dévalorisent le succès" de Lyon. "Le Dinamo est sorti de cette rencontre avec un résultat honteux. Le club a déjà commencé à prononcer des sanctions et ne peut en aucun cas être satisfait du dénouement de son épisode de l'automne dans la Ligue des champions", ajoute le club champion de Croatie.


Le coach de Zagreb licencié une heure après

Le Dinamo Zagreb a licencié son entraîneur Krunoslav Jurcic, une heure seulement après le match. "Je dois dire avec une grande tristesse que cette défaite est très douloureuse pour nous. C'est la plus grave défaite dans l'histoire de Dinamo (dans les compétitions européennes)", a déclaré à la presse Zdravko Mamic, président exécutif de Dinamo. Le club croate souligne dans son communiqué que l'Olympique lyonnais était "une équipe de loin plus puissante et supérieure" et qu'elle était "particulièrement motivée à cause d'une grande possibilité de se qualifier pour la prochaine phase de la compétition".