Après un mois de février catastrophique, Mouscron s'est relevé pour un sauvetage miraculeux

Après un mois de février catastrophique, Mouscron s'est relevé pour un sauvetage miraculeux
 

L'Excel Mouscron a sauvé sa peau dimanche en s'imposant face à Courtrai (0-2).

Apparemment condamné à l'enfer de la D1B (Proximus League) après une incroyable défaite, 1-2, contre Ostende, lors de la 26e journée, suivie de deux autres revers contre Waasland-Beveren (1-2) et à La Gantoise (3-1), L'Excel Mouscron a pourtant sauvé sa peau dimanche.

Suite à leur exploit de la semaine passée, si c'en est encore un, de battre le Standard (1-0), un mince espoir était en effet revenu dans le coeur des Hurlus. Il passait par une impérative victoire à Courtrai, une condition remplie grâce à des buts de Trezeguet (34e, 0-1) et de l'infortuné Vladimir Kovacevic (49e contre son camp, 0-2), mais qui n'aurait servi à rien si Westerlo s'imposait dans le même temps face à Genk, lui aussi contraint à la victoire pour (éventuellement) accrocher le play-off I.

Il n'y a toutefois pas eu de miracle pour les Campinois. Ni pour Genk qui a certes triomphé 0-4 (7e Mbwana Samatta, 27e Thomas Buffel, 62e Omar Colley, 90e+1 Ruslan Malinovskiy) sur sa lancée de l'Europa League, mais pour échouer à la 8e place et se retrouver en play-off II comme il y a deux ans. Genk peut certes encore rêver de la Ligue des Champions, mais devra pour cela remporter l'Europa League. Pas évident, même s'il a déjà un pied en quart de finale.


Westerlo était vite remonté

Le réalisme l'incitera à miser plutôt sur une victoire en play-off II où il évite le Standard en phase de poules, puis en barrages. Quant au KVC Westerlo il se remontera le moral en se rappelant que dans une autre configuration, il avait survolé la division 2 lors de son dernier séjour en 2013-2014, deux ans à peine après être descendu en 2012. 

Vos commentaires

Pro League

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

RTL SPORT TWITTER