LA PRÉPA des joueurs pour une nouvelle saison de foot (3/5): quand atteindre le pic de forme?

LA PRÉPA des joueurs pour une nouvelle saison de foot (3/5): quand atteindre le pic de forme?
 

La Jupiler Pro League a repris ses droits tandis que les championnats amateur vont progressivement redémarrer à leur tour. Auparavant, les footballeurs ont dû subir d'importantes charges de travail dès le début de l'été pour être prêts. Nous avons rencontré deux préparateurs physiques pour en savoir plus. L'un travaille au Sporting de Charleroi (D1) et l'autre à Waterloo (D3A). Nous avons recueilli leurs conseils et comparé les niveaux professionnels et amateurs.

Le troisième épisode de notre série consacrée à la prépa des footballeurs se penche à présent sur le fameux pic de forme qui n'est pas atteint au moment par les différentes équipes. Depuis la réforme de la Jupiler Pro League et la création des Play-offs, certains clubs organisent leur préparation pour surtout être au top physiquement aux environs du mois de mars, afin de disposer d'un maximum d'énergie lors de cette phase clé du championnat.

Pour les équipes qui participent aux compétitions européennes, la prépa doivent également être échelonnée différemment.

A quel moment une équipe doit-elle être au sommet en termes de performance physique? Peut-elle se permettre de ne pas être au top tout de suite en début de championnat afin de terminer en force la compétition? Les préparateurs physiques, Philippe Simonin (Sporting de Charleroi) et Mickaël Lacluyse (Waterloo) ont répondu à nos questions. 


Prendre des points dès que possible

"Anderlecht, La Gantoise et Bruges font peut être une préparation pour avoir le pic de forme pour les P01. Charleroi essaye d’être en forme le plus tôt possible. Je me fie à une vieille devise mosellane qui dit que "tout ce qui est au grenier ne craint pas la gelée". Au niveau des points, à Charleroi, on est un peu comme ça. On essaye de les prendre dès qu’ils passent", révèle Philippe Simonin. 

Pour le Français de 48 ans, il est par ailleurs préférable que les Carolos rencontrent les équipes belges engagées en Coupe d'Europe le plus tôt possible dans la saison. 


"Arriver aux Play-offs 1 même fatigués"

"Je comprends que les équipes qui jouent l’Europa aillent plus loin dans la prépa de début de saison. En France, quand j’étais à Metz, on se disait qu’il valait mieux affronter les "gros" (clubs) en été car ils font des grosses préparations pour la coupe d’Europe, et ils sont un peu fatigués", ajoute-t-il. 

"En Belgique, on est des outsiders, je considère que Charleroi est un club du subtop qui avance petit à petit ses pions. On essaye toujours d’améliorer les choses à tous les niveaux. Mais on ne peut pas encore se permettre de dire qu’on veut être prêts pour le mois de mars. On espère arriver aux Play-offs 1, même fatigués."  


Mickaël Lacluyse: "Être en forme tout de suite"

 

 

Vos commentaires

Pro League

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

RTL SPORT TWITTER