En ce moment
 

Le "coup de grâce" a-t-il été porté au projet du stade national?

Le "coup de grâce" a-t-il été porté au projet du stade national?
 
 

L'administration flamande a remis un avis négatif à la ministre Joke Schauvliege (CD&V) qui doit statuer sur la demande de permis par Ghelamco pour le parking C du Heysel. Ce pourrait être le "coup de grâce au projet de stade national", rapportent L'Echo et De Tijd samedi.

Selon les calculs effectués par l'administration, le projet dépasse largement les 50.000 m² de zones récréatives, ce qui est contraire aux règles urbanistiques de la Région.

En outre, les critiques sont également très sévères en matière de mobilité. Tant au niveau de l'impact sur la zone que sur les garanties, jugées insuffisantes, de liaison du projet aux transports publics et aux infrastructures destinées aux piétons et cyclistes.


Ghelamco continue à croire en son projet 

"Ghelamco continue de croire en son projet 'Eurostadium', malgré l'abandon de l'UEFA et l'avis du Comité régional des permis environnementaux publié", a assuré le groupe samedi alors que l'administration flamande vient de rendre un avis négatif dans le dossier.

"Ghelamco a retiré sa première demande à cause du chemin communal qui traverserait le parking C. Lors de la nouvelle demande, le projet a été modifié et réduit, en tenant compte des remarques et conseils précédents. La procédure de demande de permis environnemental a par ailleurs été suivie. Cette procédure, spécialement prévue pour traiter efficacement les demandes de permis, garantit que le dossier est évalué au niveau flamand, autre question souvent posée. Ghelamco regrette toutefois que pendant cette procédure, certains conseils aient été donnés sans fournir l'interprétation et le contexte nécessaires", explique la société. Celle-ci pointe également les "opinions négatives" exprimées par certains décideurs politiques et regrette "de n'avoir pas disposé de toutes les données pendant l'audition, afin de pouvoir expliquer la situation au Comité régional des permis environnementaux."

La commune de Grimbergen, ainsi, n'a pas remis de copie des réclamations exprimées à temps. "Il est regrettable de constater que certaines autorités et instances contrecarrent activement la procédure, alors que celle-ci doit précisément se dérouler de manière indépendante et méticuleuse", dénonce Ghelamco.

Quant à l'avis qui a été émis par le Comité régional des permis environnementaux, l'entreprise" en étudiera le contenu en détail, après quoi elle transmettra son argumentation au gouvernement flamand, qui prendra la décision finale".


 

Vos commentaires