Le Standard va en appel de la suspension de Ricardo Sa Pinto

Le Standard va en appel de la suspension de Sa Pinto
 

Le Standard a décidé d'aller en appel contre la sanction infligée à son entraîneur Ricardo Sa Pinto, a annoncé le club liégeois mercredi sur son site internet.

Mardi, le Portugais s'était vu signifier deux semaines de suspension (du 7 au 21 décembre) et une amende de 1.000 euros par la commission des Litiges de l'Union belge de football (URBSFA) pour son comportement lors du huitième de finale de Coupe à Anderlecht (0-1).

Le parquet de l'Union belge avait requis six semaines de suspension, mais la commission des litiges avait ramené la sanction à deux semaines de suspension, période durant laquelle le Standard doit jouer trois matches, à Waasland-Beveren (08/12) et contre La Gantoise (16/12) en championnat et à Ostende (12/12) en Coupe.

"Au regard du caractère disproportionné de la sanction infligée envers son entraîneur, Ricardo Sa Pinto, le Standard de Liège estime ne pas avoir d'autre choix que d'aller en appel de ce jugement", écrit le Matricule 16 mercredi sur son site internet.

Le Standard s'était qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de Belgique en s'imposant 0-1 sur le terrain d'Anderlecht mercredi dernier. A un quart d'heure du terme de la rencontre, alors que le Standard menait 0-1, Sa Pinto s'était jeté par terre après l'explosion à ses pieds d'un gobelet de bière qui ne l'a pas touché. Le T1 des Rouches avait été renvoyé en tribunes après une discussion animée avec l'arbitre Luc Wouters.

L'appel du Standard sera examiné ce vendredi 8 décembre par la Commission des litiges d'appel pour le football rémunéré.

Vos commentaires

Pro League

Top Facebook

Vidéos