En ce moment
 

"Il est perdu", "même plus l'ombre de lui-même": un média espagnol pulvérise Eden Hazard

"Il est perdu", "même plus l'ombre de lui-même": un média espagnol pulvérise Eden Hazard
 
eden hazard
 

Eden Hazard ne devrait pas avoir grand-chose à jouer, demain, contre Osasuna. Le Diable Rouge, déjà sur le banc malgré l'absence de Karim Benzema, ne devrait pas être davantage utilisé alors que le Français va faire son retour dans le onze. En Espagne, on s'agace des récentes sorties de l'ailier belge, qui avait pour la première fois étalé sa frustration de ne pas avoir de temps de jeu au Real Madrid.

Le journal AS a laissé le soin à Carlos Carpio de publier une carte blanche dans ses colonnes. Il a choisi d'y tailler Hazard en pièces, en le flinguant sur ses récents propos sur notre antenne après le match contre le Pays de Galles en Ligue des Nations. "Quand je joue, je joue bien. Je sais que je peux toujours faire plus mais comme je l'ai déjà dit, en prenant le rythme, je redeviendrais le Eden Hazard qu'on a déjà connu", avait-il lancé, après avoir regretté de ne pas jouer plus à Madrid. "Non Hazard, tu ne joues pas bien", lui rétorque le journaliste.

Ce dernier commence sa critique acerbe par un rappel des propos d'Hazard, qui avait promis en mai dernier que cette saison serait sa saison après des années de galère. "Eden Hazard a une nouvelle fois haussé le ton. Cette fois, ses mots ont été décevants. Surtout pour les supporters madrilènes qui, le 29 mai, avaient espéré que la renaissance du Belge était encore possible. Aujourd'hui, ils savent que ce n'est pas le cas", estime Carlos Carpio. "Hazard a franchi une étape décisive sur la voie de son déclin sportif : celle de l'auto-illusion. Un chemin que d'autres, comme Kaka ou Bale, ont déjà emprunté dans leurs dernières années, et dont on ne peut plus revenir en arrière. Le jour où, au lieu de vous battre pour inverser la réalité que vous vivez, vous commencez à vous mentir à vous-même, en refusant de l'accepter, vous êtes perdu", écrit-il ensuite.

Les critiques à peine cachées d'Eden Hazard ne passent pas du tout chez As. "C'est une vieille formule qui consiste à profiter de la distance d'être avec son équipe nationale pour critiquer, de manière plus ou moins voilée, le manque d'opportunités que lui donne le coach. Comme si le problème d'Eden était avec Ancelotti plutôt qu'avec lui-même. Il y a aussi la difficulté de passer d'une star mondiale à ne même pas être dans les cinq changements de l'entraîneur... Mais dire que lorsqu'il joue, il joue bien, ce n'est pas lui rendre service", regrette le journaliste. 

La conclusion est digne d'une punition. "Depuis trois ans, Hazard n'est même plus l'ombre de lui-même. Il est redevable envers le Real Madrid de l'avoir gardé. Le moins qu'il puisse faire est de ne pas poser plus de problèmes". Le message est passé...


 

Vos commentaires