Comment Guingamp, ville de 7.000 habitants, se prépare à recevoir Neymar

Comment Guingamp, ville de 7.000 habitants, se prépare à recevoir Neymar
 

La plus petite ville de Ligue 1 pour les débuts du joueur le plus cher de l'histoire: Guingamp, 7.000 habitants, se prépare à recevoir la star du Paris Saint-Germain, Neymar, qui a coûté 222 millions d'euros, dimanche dans un match riche en symboles.

L'effervescence est inhabituelle pour une journée d'août dans la petite ville bretonne. "On aurait rempli un stade de 40.000 places sans problème", indique le service de presse du petit club breton.

Le public du Roudourou connaît son privilège: celui de voir certainement les premiers dribbles sous le maillot parisien de Neymar, dont l'épisode à rebondissements de son transfert a tenu en haleine la planète foot cet été.

Une rockstar, international brésilien qui a presque tout gagné, à Guingamp? Le contraste a fait parler les commentateurs dans la presse ou sur les réseaux sociaux, non sans parfois une certaine condescendance.

Mais le club breton, dont le budget représente environ un huitième de la somme astronomique versée par le PSG à Barcelone pour libérer l'attaquant international brésilien, ne s'en offusque pas.

Après tout, l'En-Avant n'aime rien tant que jouer - voire parfois surjouer - la carte du village gaulois résistant aux assauts des puissantes légions adverses, ou des paysans prêts à en remontrer aux gars de la ville.

En Asie et au Brésil

"Il s'agit d'abord de rappeler que la star de cette soirée (sera) Neymar", soulignait pendant la semaine le président de l'EAG, Bertrand Desplat, dans le quotidien régional Le Télégramme.

"L'idée est donc d'accueillir dans d'excellentes conditions (...) cette grande équipe et ce grand joueur", ajoutait-il.

Et même si, au cours de son passé footballistique, Guingamp a déjà connu des soirées européennes, l'engouement pour le match de dimanche est d'une toute autre ampleur.

Le record d'affluence du Roudourou, qui était jusqu'alors de 18.363 en avril 2016, pour un match déjà contre le club de la capitale (0-2), sera battu.

La petite et rustique tribune de presse avec ses 80 places, qui arrive généralement sans peine à accueillir tous les journalistes qui le désirent, aurait pu cette fois en contenir 350, tant les demandes du monde entier ont afflué. La rencontre sera diffusée en Asie et, bien évidemment, au Brésil.

Mais le défi le plus ardu pour le club rouge et noir sera de ne pas totalement sacrifier le côté populaire et convivial à la sécurité renforcée nécessaire pour cette rencontre.

Avec son stade à l'anglaise souvent plein, son public bon enfant, sa pelouse qui figure parmi les plus belles de Ligue 1, Guingamp veut conserver le côté festif et familial qu'il sait donner au football.

Pour recevoir sa majesté Neymar, le dispositif de gendarmerie sera cependant évidemment renforcée et 145 stadiers seront déployés dans et autour du stade, soit 30 de plus que pour un match "normal" du PSG.

11 Guingampais sans complexes

À Saint-Brieuc, préfecture du département distante d'une trentaine de kilomètres, où les joueurs sont arrivés vers 20H00, l'hôtel quatre étoiles qui accueille le PSG a déjà isolé le périmètre à l'arrière du bâtiment où se garera le bus qui amènera l'équipe depuis l'aéroport.

Les joueurs resteront dans l'établissement qui a ouvert au printemps avec des installations - salles de sport et de kiné - destinées aux sportifs, jusqu'au départ pour le Roudourou, vers 18H00 dimanche.

Mais si la ferveur populaire promet d'être à son comble, le PSG et sa nouvelle tête de gondole seront surtout attendus sur le pré à 21H00 par onze Guingampais sans complexes.

Les matches au Roudourou sont rarement une partie de plaisir pour les Parisiens, qui y comptent autant de victoires que de défaites (3), pour cinq nuls.

Depuis la remontée de Guingamp dans l'élite, en 2013, le bilan est même négatif avec deux défaites, une victoire et un nul.

L'occasion pour Neymar de montrer qu'il peut déjà faire une différence dans son nouveau club.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos

Top Facebook

RTL SPORT TWITTER

Qualifs Mondial 2018 Résultats