L'aventure de Carlos Tevez en Chine tourne au fiasco

L'aventure de Carlos Tevez en Chine tourne au fiasco
 

Le buteur de 33 ans est l'un des footballeurs les mieux payés de la planète, avec un salaire hebdomadaire estimé à 730.000 euros, mais il n'a inscrit que deux buts cette saison, dont il a manqué la moitié en raison d'une blessure.

Il est retourné à Shanghai fin août, après être allé en Argentine soigner une douleur musculaire à la jambe pendant quinze jours.

Il a été hué lors de son entrée en jeu le weekend dernier lors d'un match de championnat à domicile perdu 2-1. Et son nouvel entraîneur Wu Jingui, successeur de l'Uruguayen Gustavo Poyet qui a démissionné lundi, ne compte lui accorder aucun passe-droit.

"J'ai discuté tactique avec lui aujourd'hui. Mais je ne le ferai pas jouer, il n'est pas apte physiquement", a déclaré M. Wu dans une interview publiée mercredi dans le journal Shanghai Morning Post.

"Lui et (le joueur colombien Fredy) Guarin sont en surpoids. Je dois prendre mes responsabilités vis-à-vis de l'équipe et des joueurs", a poursuivi l'entraîneur.

"Quand vous êtes sur le terrain, si vous ne pouvez pas jouer à 100%, alors ça n'a aucun sens."


Tevez avait provoqué la colère des supporters en avril

Ce nouvel épisode ne devrait pas améliorer l'image de Tevez, déjà sérieusement écornée depuis son arrivée en Chine en janvier.

Il avait notamment provoqué la colère des supporters en avril après avoir été aperçu au parc Disneyland de Shanghai, alors qu'il était forfait pour un match et officiellement blessé.

En mai, il avait critiqué dans une interview le niveau des joueurs chinois, qu'il jugeait "naïfs" et maladroits.

L'ex-joueur de Manchester United a laissé entendre qu'il pourrait quitter la Chine dès la fin de la saison 2017.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos

Top Facebook

RTL SPORT TWITTER

Qualifs Mondial 2018 Résultats