Ligue des champions: Monaco ramène un point mérité de Leipzig

Ligue des champions: Monaco ramène un point mérité de Leipzig
Le milieu monégasque Youri Tielemans égalise en deux temps face au RB Leipzig de Peter Gulacsi, le 13 septembre 2017 à la Red Bull Arena John MACDOUGALL
 

Un match prudent, rigoureux, et un point ramené de Leipzig (1-1) mercredi en Ligue des champions. Il n'en faut peut-être pas plus en ce début de saison pour faire le bonheur de Monaco, bien différent de la flamboyante équipe demi-finaliste la saison dernière.

L'international suédois Emil Forsberg a ouvert le score pour les vice-champions d'Allemagne (1-0, 33e), mais le jeune Belge de 20 ans Youri Tielemans a répliqué pour Monaco dans la minute suivante (1-1, 34e).

Avec sa victoire à Porto 3-1, Besiktas prend donc seul la tête de ce groupe très homogène, et tant Monaco que Leipzig devront passer la vitesse supérieure et se montrer plus entreprenants lors des matches à venir s'ils veulent faire la différence.

Leipzig, parce qu'ils découvraient la Ligue des champions, et Monaco, parce que l'équipe est encore en chantier en ce début de saison, ont en effet pris soin de ne pas se découvrir, et ont joué sans prendre les risques qui auraient permis de faire basculer la partie.

"Comparer l'effectif de ce début de saison avec celui de la fin de saison dernière (...) n'a pas de sens", avait prévenu le coach monégasque Leonardo Jardim avant le match.

Les recrues Jovetic et Baldé n'étant pas encore prêts, l'entraîneur portugais avait reconduit huit des joueurs de l'équipe qui avait sombré à Nice (0-4) dimanche.

Au coup d'envoi, la surprise venait de la titularisation de Benaglio dans les buts à la place de Subasic. En attaque, Jardim avait titularisé le jeune Belge de 20 ans Youri Tielemans, qui a occupé une position en pointe en soutien de Falcao.

Avec Lemar blessé et Lopes laissé sur le banc, Moutinho et Fabinho occupaient les postes de milieux défensifs, tandis que Sibidé et Diakhaby jouaient sur les ailes.

En face, le RB s'alignait sans son patron du milieu de terrain Naby Keita, l'homme que Liverpool a déjà acheté 70 millions d'euros pour la saison prochaine, victime d'un problème musculaire à l'entraînement.

Dans ce match qui n'avait pas le grain de folie que l'on attend en Ligue des champions, c'est sur sa première occasion très nette que Leipzig a ouvert la marque par Forsberg.

L'international suédois a profité d'un mauvais placement de la charnière Glick-Jemerson pour filer seul au but sur un contre joué très rapidement par Leipzig (1-0, 33e).

Mais l'ASM n'a pas eu le temps de gamberger, puisque Tielemans a marqué quasiment sur l'engagement, en battant en deux temps le gardien Gulasci, qui avait repoussé son premier ballon frappé de la tête (1-1, 34e).

La deuxième période a repris sur le même tempo, les équipes se créant certes quelques situations dangereuses, comme ce contre de Diakhaby stoppé in extremis par le Français de Leipzig Upamecano (70e), mais sans jamais vraiment mettre en danger les gardiens, protégés par deux blocs défensifs vigilants.

Les rentrées de Keita Baldé (74e) et de Rachid Ghezzal (84e), puis de Guido Carillo (89e) n'ont rien changé au score, même si Monaco a réussi à la 90e minute à mettre -- un peu -- le feu dans la surface de Leipzig. Mais il était trop tard, les deux équipes se sont séparées sur un nul mérité.

Qui sait, aussi, si le destin ne s'en est pas mêlé? Depuis que Napoléon a subi à Leipzig une défaite historique en 1813, la grande ville de Saxe ne réussit pas aux Français, puisqu'ils n'y ont jamais gagné un match de football.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos

Top Facebook

RTL SPORT TWITTER

Qualifs Mondial 2018 Résultats