Montpellier, en dépit d'un penalty manqué par Giroud, a fait étalage de sa maîtrise pour faire un pas supplémentaire vers le titre en s'imposant (1-0) vendredi soir à Toulouse en match avancé de la 34e journée de L1.

Grâce à cette 22e victoire de la saison, la cinquième en six matches, les Héraultais comptent désormais cinq points d'avance sur le Paris SG qui jouera un match à haute pression, dimanche à Lille.

Les hommes de "Loulou" Nicollin sont assurés de disputer pour la première fois de l'histoire du club la Ligue des champions, puisqu'ils ne peuvent plus être dépassés par le 4e.

De son côté, Toulouse, battu pour la quatrième fois en cinq matches, marque le pas au plus mauvais moment dans sa quête d'une qualification pour la Ligue Europa.

Battus deux fois lors de leurs trois derniers déplacements en L1, à Nancy (0-1) et Lorient (1-2), les Héraultais, en tête du championnat depuis le 29 mars dernier, se savaient ainsi attendus face à une équipe de Toulouse très à l'aise dans son antre (2 défaites en 16 matches) et qui restait sur un succès probant face à Lyon (3-0).

Il ne fallait ainsi attendre que trois minutes pour voir Belhanda, étrangement libre de tout marquage dans la surface, crucifier Ahamada d'une frappe du droit (1-0, 3e) pour son 11e but en L1 cette saison.

Durant 20 premières minutes à sens unique, les Toulousains semblaient impuissants devant l'aisance collective des coéquipiers de Yanga-Mbiwa qui confirmaient leur statut de meilleure attaque à l'extérieur (27 buts en 17 matches).

Malgré une volée menaçante de Sirieix (21e), le leader de L1 donnait l'impression de gérer sereinement son avance comme en témoignait cette tentative plein de culot de Giroud de près de 50 mètres (25e).

Peut-être un peu trop sûrs d'eux, les Montpelliérains étaient tout près d'être rejoints au score sur une action où deux frappes de Ninkov et Tabanou étaient dégagées par Jourdren puis par Hilton sur la ligne (31e).

Avec un Estrada à la manoeuvre et malgré un Giroud combatif et un Belhanda altruiste, la force de frappe héraultaise s'étiolait dans le dernier quart d'heure.

Après une main peu évidente de Tabanou dans la surface, Montpellier se voyait offrir l'occasion de faire le break après le repos, mais Ahamada stoppait le penalty de Giroud (56e).

Peu en réussite, le meilleur buteur de L1 manquait ensuite un duel face à Ahamada après une superbe passe d'Utaka (65e).

Des opportunités gâchées, auxquelles il fallait ajouter un mauvais choix de Belhanda pourtant en bonne position (74e), que le TFC, impuissant offensivement, ne parvenait pas à exploiter.

Désormais meilleure défense de L1 avec celle de Toulouse (31 buts), Montpellier gérait les timides velléités toulousaines pour s'imposer avec maîtrise.

Et mettre ainsi encore un peu plus de pression sur le Paris SG.