Les Belges de Tottenham affrontent Dortmund ce soir en Ligue des champions: que reste-t-il au Borussia?

Les Belges de Tottenham affrontent Dortmund ce soir en Ligue des champions: que reste-t-il au Borussia?
 
Dortmund sans Dembélé. Dortmund décimé. Mais Dortmund debout ! Malgré un secteur offensif vidé de plusieurs de ses stars, le Borussia se présente en leader de la Bundesliga mercredi à Tottenham (18h45 GMT), pour la première journée de Ligue des champions.
 

Comment oublier Dembélé?
 
L'entraîneur Peter Bosz, arrivé à l'intersaison pour succéder à Thomas Tuchel, n'a à vrai dire jamais compté sur Ousmane Dembélé. Le petit prodige français, 20 ans, chouchouté par Tuchel la saison dernière, n'a joué cette saison qu'un match sous le maillot jaune et noir, la Supercoupe d'Allemagne perdue contre le Bayern (2-2, 4 t.a.b à 5). Puis il a quitté le club sans préavis, avant d'être finalement recruté par Barcelone.
 
Son complice de l'attaque Pierre-Emerick Aubameyang, qui avait profité de ses passes décisives la saison dernière, lui a souhaité bonne chance sur les réseaux sociaux, et... a continué à marquer. Son compteur affiche déjà six buts en cinq matches, toutes compétitions confondues.
 
Certes le Borussia a remarquablement géré le pillage de ses stars -- Götze, Hummels, Mkhitaryan, Lewandowski -- ces dernières années, "mais le départ de Dembélé est tout de même un coup dur", estime Christoph Metzelder, ancienne vedette du club aujourd'hui consultant.
 
"Il manque désormais à Dortmund un joueur libre capable de faire la différence", note Metzelder qui, comme tout le monde, attend beaucoup de la nouvelle recrue Andriy Yarmolenko, l'Ukrainien de 27 ans arrivé de Kiev pour remplacer l'international
Français.


Que reste-t-il au Borussia?
 
Plus mûr, avec une palette de jeu plus complète que celle de Dembélé, Yarmolenko peut devenir un patron de l'attaque. "Il a un talent énorme et en plus un caractère fort", dit de lui son compatriote Andriy Shevchenko, ex-idole du football ukrainien.
 
Problème, le nouveau venu n'a joué que dix minutes pour l'instant en Bundesliga, et le match de Ligue de champions contre Tottenham arrive sans doute un peu trop tôt pour lui.
 
La valeur sûre de l'équipe reste évidemment Aubameyang, le Gabonais meilleur buteur de la Bundesliga la saison dernière (31 buts).
 
Mario Götze, le héros de la coupe du monde 2014, qui a traversé des années noires depuis, revient quant à lui en forme cette saison, dans un rôle d'animateur du secteur offensif.
 
Enfin, le nouveau coach néerlandais, venu de l'Ajax d'Amsterdam, a ramené au club une sérénité qui n'existait plus en fin de saison dernière, lorsque son très médiatique prédécesseur était en froid avec ses dirigeants.
 
Si l'on ajoute à cela un collectif rôdé, un public magique, un esprit de combat de tous les instants et de très bonnes statistiques contre le Real Madrid, on peut penser que Dortmund a sa chance dans ce groupe difficile.
 

L'infirmerie la plus chère d'Allemagne
 
A Wembley mercredi, le Borussia devra faire sans plusieurs de ses cadres. 
 
Devant, pour soutenir Aubameyang, il manquera les deux internationaux Marco Reus et André Schürrle. Reus, victime d'une rupture des ligaments croisés, ne rejouera pas avant janvier. Schürrle finit de soigner une déchirure à une cuisse.
 
Samedi, le match nul à Fribourg (0-0) a fait des dégâts derrière. Le capitaine Marcel Schmelzer, latéral gauche, souffre d'une rupture ligamentaire à la cheville droite. Le central Marc Bartra, sorti à la 18e minute en raison d'une douleur aux adducteurs, sera également indisponible mercredi.
 
Mais Dortmund a remporté ses deux premiers matches de championnat et concédé un nul frustrant lors du troisième, après avoir dominé la partie de la tête et des épaules. Les joueurs de la Ruhr sont actuellement leaders du championnat, avec 7 points et une meilleure différence de buts. Et durs au mal.

Vos commentaires

Ligue des champions calendrier

Suivez-nous sur Facebook

Ligue des champions Classement

Top Facebook

Vidéos

Instagram RTL sport

RTL SPORT TWITTER