Rallye de Catalogne: après avoir enchaîné les déboires, Thierry Neuville remonte au classement

Rallye de Catalogne: après avoir enchaîné les déboires, Thierry Neuville remonte au classement
 

Le Britannique Kris Meeke (Citroën), en tête depuis la première spéciale du jour, a géré samedi pour préserver ses chances dans le Rallye de Catalogne, devant le Français Sébastien Ogier (M-Sport/Ford), qui peut espérer prendre encore des points à son rival pour le titre Thierry Neuville.

A l'issue de l'ES13 et avec six spéciales (74,26 km) sur asphalte au programme dimanche, dont la Power Stage, Meeke devançait Ogier de 13 sec et le coéquipier estonien de ce dernier chez M-Sport/Ford, Ott Tänak, de 14 sec 5/10.

Neuville, lui, a enchaîné les déboires en fin de matinée: une perte de pression hydraulique après l'ES8 puis une sortie de route ayant endommagé l'arrière de sa voiture l'ont mis en retard de trois minutes au départ de l'ES9, ce pour quoi il a écopé de 30 sec de pénalité.

En fin de journée, le Belge était toutefois remonté de la huitième à la cinquième place, à 53 sec 2/10, à la faveur notamment des difficultés de deux de ses coéquipiers chez Hyundai, le Norvégien Andreas Mikkelsen et l'Espagnol Dani Sordo, qui ont tous les deux cassé leur direction dans l'ES12.


"Je n'abandonnerai pas"

Vice-champion du monde en 2013 et 2016, Neuville, qui pointe à 17 points d'Ogier, sait que cette onzième manche sur treize cette année en WRC marque l'entrée "dans une période cruciale". Il ne doit rien lâcher s'il veut faire mentir sa réputation d'éternel second derrière le quadruple champion du monde.

"Je n'abandonnerai pas. Je vais me battre pour le titre", a-t-il promis samedi soir, espérant revenir sur le quatrième, le Finlandais Juho Hänninen (Toyota), qui le devance de 19 sec 2/10.

Ogier, lui, regardait plutôt du côté de Tänak, 3e à 33 points au classement des pilotes et à 1 sec 5/10 en Catalogne, avec qui la lutte a été âpre toute la journée.

Meilleur chrono des trois dernières spéciales (ES11, ES12, ES13) samedi, le Français entendait "pousser encore plus" dimanche. "C'est proche entre Ott et moi, disait-il. Je dois me battre. Okay, troisième ne serait pas un mauvais résultat mais deuxième serait mieux."

Pas question d'attaque mais plutôt de prudence pour Kris Meeke, qui entrevoit une éclaircie dans une saison compliquée.


"Capables de prendre tout le monde au dépourvu"

Le pilote de pointe de Citroën n'est que 12e au Championnat avec 31 points, inscrits en trois manches seulement (dont une victoire au Mexique). Il a surtout abandonné à cinq reprises et s'est vu mis au repos forcé par son équipe en Pologne pour "relâcher la pression".

"Ca fait longtemps que je n'ai pas été dans cette position, admettait le Britannique samedi, alors j'essaye juste de gérer (...) Ce matin, nous avons été capables de prendre tout le monde au dépourvu et, cet après-midi, l'essentiel était de ne rien faire de stupide."

"Quand la voiture marche bien, je suis en bonne forme", a-t-il ajouté, mettant ses résultats en dents-de-scie avant tout sur le compte d'une C3 en mal de performance.

Mikkelsen et Sordo repartiront en Rally2 dimanche, a indiqué leur équipe.

Victime d'une panne du système de lubrification de sa Toyota avant l'ES6 vendredi, le Finlandais Jari-Matti Latvala n'a lui pas pris le départ samedi.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos