Rallye de Finlande: première pour Lappi, Neuville rattrappe Ogier

Rallye de Finlande: première pour Lappi, Neuville rattrappe Ogier
Le BelgeThierry Neuville et son co-pilote belge Nicolas Gilsoul, dans leur Hyundai i20 , le 28 juillet 2017 lors du Rallye de Finlande Hannu Rainamo
 
sport

Thierry Neuville a pris pour la première fois de sa carrière les commandes du Championnat du monde des rallyes (WRC) à l'issue du Rallye de Finlande, remporté dimanche par le Finlandais Esapekka Lappi, pour une autre première après quatre courses seulement dans la catégorie reine.

En dépit d'un déficit de performance tout au long du week-end, le Belge s'en est sorti avec la sixième place finale et la troisième de la power stage.

Huit et trois points font onze. Exactement ce qui lui manquait pour revenir à hauteur de Sébastien Ogier (M-Sport/Ford), contraint à l'abandon après un accident dès la quatrième spéciale vendredi, au Championnat du monde.

Chacun affiche désormais 160 points à son compteur, mais le pilote Hyundai possède une victoire de plus que le quadruple champion du monde cette saison, ce qui lui offre la tête au classement des pilotes.

"Il faut le temps de réaliser, a sobrement commenté Neuville dimanche. Je suis satisfait même si le week-end a été difficile. La voiture n'était pas au niveau mais on a bien géré, surtout après l'abandon de Sébastien. Il fallait être intelligent et gérer jusqu'au bout."

Et de poursuivre: "les rallyes qui viennent sont bien pour nous, j'espère vraiment tirer mon épingle du jeu et augmenter mon avance".

Ogier, pour sa part, a longtemps espéré sauver ce qui pouvait l'être en disputant la power stage dimanche, dans laquelle il avait la possibilité de grappiller jusque cinq points à défaut de viser le général.

Mais le couperet est tombé samedi soir: pour préserver son copilote Julien Ingrassia, victime d'une légère commotion cérébrale lors de leur sortie de route, en vue du Rallye d'Allemagne (17-20 août), le duo n'a pas repris la course.

- Lappi sur les traces de Mäkinen -

Au rayon des nouveautés offertes par l'édition 2016 du Rallye de Finlande, on retiendra aussi la première victoire d'Esapekka Lappi et de son copilote, finlandais également, Janne Ferm.

"C'est incroyable, quel rallye! Je n'aurais jamais imaginé que ça pouvait arriver cette année. Je pensais juste qu'un podium était à ma portée. Je devais être fort à domicile et je l'ai été", a réagi le vainqueur.

Sur les routes qui ont fait naître sa passion dans l'enfance, le pilote de 26 ans - calme et confiant, comme à l'accoutumée - n'a pas perdu de temps et a vu son principal rival, son compatriote et coéquipier Jari-Marri Latvala, éliminé après une panne en pleine spéciale samedi.

Lappi n'aura pas perdu de temps non plus pour lancer sa carrière en WRC: il a disputé sa première course avec Toyota au Portugal, remporté sa première spéciale dès le rallye suivant, en Sardaigne, et mené au général dès le quatrième essai, en Finlande.

Le jeune père a couru pour Skoda Motorsport entre 2013 et 2016, année de son titre mondial en WRC2, avant de rejoindre Toyota, l'équipe dirigée par le quadruple champion du monde des rallyes Tommi Mäkinen.

"La force d'Esapekka est son calme, dit de lui ce dernier. Et son copilote est redoutable."

Il assure aussi ne pas avoir été surpris par la victoire précoce de son pilote: "J'ai eu comme un pressentiment. Il me faisait penser à moi au moment de ma première victoire en WRC, ici", en 1994.

Vingt-trois succès ont suivi pour Mäkinen. Pour Lappi, l'exemple est tout tracé.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

Vidéos