La navigatrice belge Evi Van Acker met un terme à sa carrière

La navigatrice belge Evi Van Acker met un terme à sa carrière
 

La navigatrice Evi Van Acker, 31 ans, a annoncé jeudi à Wetteren lors d'une conférence de presse qu'elle mettait un terme à sa carrière. "C'est une décision mûrement réfléchie", a-t-elle lancé. Elle ne participera donc pas aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, au Japon. "J'ai le sentiment de ne pas pouvoir continuer pendant trois ans. J'ai longuement réfléchi et je suis contente de ma décision. La pratique du sport de haut niveau est quelque chose de personnel", a ajouté la numéro un mondiale de laser-radial. 

Van Acker, numéro un mondiale de laser-radial, a participé trois fois aux Jeux Olympiques. Huitième en 2008 à Pékin, elle a décroché le bronze en 2012 à Londres. Malade à Rio l'année dernière, elle n'a terminé que quatrième. Ce podium manqué a pesé lourd pour Van Acker, qui avait déjà hésité à poursuivre sa carrière.

Elle a finalement repris la compétition et le mois dernier, la Gantoise a terminé deuxième au Mondial d'Ijsselmeer, aux Pays-Bas. Une déception vu l'annulation de la dernière régate pour manque de vent qui l'a empêchée de lutter jusqu'au bout pour l'or.

La relève sera assurée par les talentueuses Emma Plasschaert et Maité Carlier. "Je suis fière des jeunes Belges présentes sur le circuit. J'ai toujours essayé d'être un exemple et de représenter mon pays du mieux possible. J'ai désormais opté pour une autre vie mais la voile restera toujours ma passion", a ajouté la triple championne d'Europe. "Je n'ai pas encore réfléchi à ce qui allait suivre", a ajouté la Gantoise. "Il est temps d'écrire un nouveau chapitre de ma vie et j'ai assez de capacités pour faire de belles choses à un autre niveau que celui du sport". Van Acker est bio-ingénieur en sciences des aliments et possède un baccalauréat en chimie.

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos