Tour d'Espagne - Le supercombatif Alberto Contador a vécu une Vuelta spéciale avant de tirer sa révérence

nGED_ID
nGED_ID
nGED_ID
nGED_ID
 

(Belga) Alberto Contador a terminé sa carrière avec le titre de supercombatif du Tour d'Espagne. L'Espagnol (Trek-Segafredo) va pendre son vélo au clou à l'issue de cette Vuelta, au cours de laquelle il a levé une dernière fois les bras au ciel, samedi, au sommet de l'Angliru. "Aujourd'hui, je n'ai pas pleuré, mais hier (samedi) oui", a confié 'El Pistolero'. "Toute cette Vuelta a été spéciale pour moi, c'était très beau."

"La journée d'hier, c'était le summum, une de ces étapes dont on se souvient. Je me sens très chanceux, j'ai pu courir une course très agressive tout au long de la Vuelta. Je me sens encore bien physiquement, mais je crois que c'est le moment de laisser la place à d'autres coureurs. J'ai toujours voulu tirer ma révérence au plus haut niveau. C'est moi qui ai le dernier mot et je me sens privilégié." L'Italien Matteo Trentin (Quick-Step Floors) a décroché son quatrième succès d'étape, dimanche à Madrid. "C'était une étape stressante. Il fallait entrer dans le dernier virage le plus vite possible, et donc il fallait l'aborder devant", a résumé Trentin. "J'étais venu ici pour essayer de gagner des étapes, en sachant qu'il n'y avait pas beaucoup d'opportunités de sprints. Ma forme a été plutôt bonne et grâce à mon équipe nous avons contrôlé le sprint du peloton lors de trois de mes quatre succès. Nous avons dominé cette Vuelta au nombre de victoires (6 au total, NDLR)." Trentin a manqué de peu la victoire au classement par points, où il échoue à 2 unités de Chris Froome. "Je ne pouvais rien faire pour le maillot vert mais en regardant le verre à moitié plein, personne ne pouvait attendre que je rivalise dans ce classement. J'ai gagné quatre étapes, c'est dommage mais je survivrai." (Belga)

Vos commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos