Novak Djokovic jouera bien vendredi face à la Belgique au 1-er tour du Groupe mondial de la Coupe Davis. Le Serbe, arrivé en Belgique mercredi trois jours après sa victoire à l'Open d'Australie, affrontera Olivier Rochus dans le deuxième simple, le match d'ouverture de ce Belgique - Serbie opposant David Goffin à Viktor Troicki.
Novak Djokovic s'est entraîné une première fois mercredi sur la terre battue du Spiroudome de Charleroi. Une surface vivement décriée par le camp serbe jeudi après le tirage au sort. "Je ne veux surtout pas passer pour celui qui se plaint. Mais c'est le pire court sur lequel on a jamais joué", a déclaré le numéro un mondial. "Comment l'ITF (Fédération internationale de tennis, ndlr) peut-elle autoriser de construire un court en terre battue sur du parquet (le match a lieu dans la salle où évolue d'habitude les Spirou, le club de basket de Charleroi, ndlr)? C'est un problème très sérieux. Nous mettons notre santé en danger pour le reste de la saison. Cela n'a rien de drôle, c'est ridicule. J'espère que le problème sera réglé d'ici vendredi parce que c'est une situation incroyable. L'ITF prend une grande responsabilité en nous faisant jouer sur ce terrain trop mou et trop glissant", s'est-il emporté. Novak Djokovic, vainqueur avec la Serbie du Saladier d'argent en 2010, n'avait pas disputé la Coupe Davis l'année dernière. "Et cela m'a manqué. J'aime ce sentiment de représenter mon pays", avoue Djokovic, qui n'a plus joué sur terre battue depuis neuf mois. (VIRGINIE LEFOUR)