Toutes les vidéos

"J'ai tué mais je ne suis pas une criminelle "

Le 1er juillet 2012, Marie-Rose d'Antoni poignarde mortellement son ex-mari Marc Devillers. Après avoir vécu une dizaine d'années ensemble, le couple avait divorcé en 2011. Réconciliés depuis peu, après une soirée alcoolisée, ils s'étaient à nouveau disputés dans leur domicile de Jemeppe-sur-Sambre. Réfugiée dans sa chambre, elle lui aurait donné un coup de couteau mortel alors qu'il se montrait menaçant. Inculpée pour assassinat, le procès de Marie-Rose débute le 8 mai prochain à la cour d'assises de Namur. Libérée deux mois après les faits, suite à une erreur judiciaire, elle se confie en exclusivité pour Indices. Si Marie-Rose plaide la légitime défense, pourquoi la justice retient l'assassinat ? Comment se prépare-t-elle à affronter les 12 jurés, elle qui risque la perpétuité ?

Découvrir l'émission

Indices

Toutes les vidéos