Young Change Maker

Young Change Maker

La première conférence Young Change Maker de la saison 2017-2018 se déroulera le mercredi 6 décembre au coeur même de Bruxelles, dans l'Hôtel de Ville de la Grand Place.

Young Change Maker, c'est quoi ?

Aujourd'hui, notre génération se trouve confrontée à un énorme panel de problèmes, aussi bien à une échellenationale que globale (crise environnementale, pauvreté, accès aux soins de santé, à l'éducation, etc..). Nous partons du postulat que les réelles solutions ne viendront ni des grosses entreprises internationales ni des gouvernements; mais bien de jeunes qui ont toutes les cartes en main pour apporter de vraies solution innovantes. Cette génération possède aussi bien la motivation que la sensibilité nécessaires pour ce faire. Nous appelons ces jeunes "Young Change Maker(s)" : des jeunes qui, dans leurs domaines respectifs, apportent un changement et impactent leur environnement, quelle que soit l'échelle de ce changement.

Les intervenants

Max Meli (Back in the dayz) - 29 ans

Originaire de Charleroi, Max est l’un de ceux grâce à qui le hip-hop brille aujourd’hui en Belgique et au-delà de nos frontières. Manager de La Smala, Roméo Elvis, Caballero & JeanJass, avec son comparse Anthony, il est sur tous les terrains : booking d’artistes (de Kaaris à Jul en passant par Lacrim ou plus récemment Damso), organisation d’évènements, production, enregistrement, label.. Plus rien n’arrête ces mordus de travail qui pérennisent un milieu qui a longtemps attendu son âge d’or en Belgique.

Isis Vansteerthem - 22 ans

C'est durant un stage scolaire qu'Isis, étudiante en éducateur spécialisé en activités socio-sportives, décide de mêler sa passion, la danse, à ses études. Elle se retrouve alors propulsée professeur de danse pour personnes en situation d'handicap mental. A travers des cours qu'elle a elle-même élaborés et mis sur pied, elle leur permet de développer une nouvelle manière de communiquer. Mais elle relativise : “Tout le monde peut être dans une situation d'handicap. Moi, par exemple, c'est la langue française. Ce n'est pas pour autant qu'il faut se cloisonner”. Bientôt, Isis s'envolera vers le Canada pour exporter son projet. Elle compte également l'étendre aux personnes âgées, aux autistes et aux plus démunis.

Kamel Madani - 27 ans

Voyou, délinquant, braqueur. Ces mots auraient pu coller à la peau de Kamel à vie. Mais c'est entre les quatre murs de sa cellule de prison qu'il en décide autrement et orchestre sa réinsertion dans la société.. par le biais de l'Éducation Nationale ! Son but ? Devenir enseignant. “Le plus beau métier du monde”, comme il aime le dire. Le problème ? Les enseignants sont tenus d'avoir un casier judiciaire vierge. A force de travail et d'acharnement, il obtient un BAC+5 à sa sortie de prison et fait en sorte de supprimer son casier judiciaire. Une première en France.

Guillaume Benech - 17 ans

Il est de ceux dont le destin semble tout tracé. En 2014, alors qu'il n'a que 14 ans, Guillaume met sur pied sa maison d'édition “L'Petit Mardi Éditions”, ce qui lui vaut alors le titre de « plus jeune entrepreneur de France ». Il écrit et publie 3 livres dans la foulée, devient chroniqueur pour Le Grand Journal sur Canal+, lance son propre magazine papier, enchaîne les conférences.. En 4 ans, cet écrivain-entrepreneur-chroniqueur multiplie les projets et n'est pas prêt de s'arrêter.

Le parcours de ces jeunes inspirants est à découvrir ce mercredi 6 décembre à l'Hôtel de Ville de la Grand Place de Bruxelles !

>> Assistez à la conférence <<