Accueil Actu Belgique Faits divers

Damien Monseu condamné à 18 ans de prison pour meurtre, incendie, coups et vol

La cour d'assises du Hainaut a prononcé vendredi une peine de dix-huit années de réclusion criminelle à l'encontre de Damien Monseu. La veille, l'homme avait été reconnu coupable du meurtre de Jean-Pierre Van Rockeghem, d'incendie, de coups et de vol.

Le collège réunissant la cour et les jurés a retenu les regrets rapides et apparemment sincères de l'accusé ainsi que ses possibilités de reclassement social et sa personnalité, telle que décrite par les experts et les témoins de moralité, comme circonstances atténuantes.

Vendredi matin, l'avocat général avait requis une peine comprise entre 22 et 25 ans de réclusion, assortie d'une peine de six mois de prison pour le vol. Me Van Malleghem, l'avocat de Damien Monseu, avait plaidé pour une peine entre quinze et vingt ans d'emprisonnement.

Le 10 juin 2021, le Montois Damien Monseu et sa compagne, Aurore, se rendent chez Jean-Pierre Van Rockeghem et son épouse, rue du Hocquet à La Louvière.

Vers 19 heures, l'épouse de Jean-Pierre Rockeghem part faire des courses. Un peu plus tard, une dispute éclate entre la victime et Damien Monseu. Ce dernier frappe alors Jean-Pierre Rockeghem au cou avec un coupe-papier. La lame sectionne l'artère carotide et atteint le cerveau.

Environ une heure plus tard, les policiers sont informés d'un incendie au domicile de Jean-Pierre Van Rockeghem. Son corps est retrouvé à l'intérieur de la maison.

Damien Monseu est interpellé par la police, qui découvre le portefeuille et le téléphone de la victime dans sa poche.

L'homme avait plus de trois grammes d'alcool par litre de sang au moment des faits.

À lire aussi

Sélectionné pour vous