Accueil Actu Belgique Faits divers

Deux agents pénitentiaires d'Andenne risquent 4 mois de prison pour coups et blessures

Le parquet de Namur a requis, lundi, quatre mois de prison et 75 euros d'amende à l'encontre de deux agents pénitentiaires d'Andenne devant répondre de coups et blessures volontaires. L'acquittement est requis pour un troisième prévenu.

Le 14 janvier 2020, un visiteur de la prison a été intercepté en possession de 21 grammes de cannabis, qu'il s'apprêtait à remettre à son frère, détenu. Avant l'arrivée de la police, il a insulté et craché sur un agent de la prison. Le visiteur prétend avoir ensuite reçu deux coups de poing et avoir été étranglé.

Les trois agents prévenus nient avoir porté des coups et estiment avoir simplement maîtrisé le visiteur, un ancien détenu, qui les provoquait. Un des agents dit avoir "repoussé" la victime, alors que l'autre déclare l'avoir mis au sol. Le lendemain des faits, la zone de police des Arches a dressé un procès-verbal pour coups et blessures volontaires, à la suite du visionnage des images de vidéosurveillance.

Le parquet estime qu'un crachat et des insultes ne peuvent justifier l'intervention menée par deux des gardiens, "que ceux-ci aient poussé, repoussé, ou donné un coup de poing".

Les conseils des trois prévenus plaident leur acquittement, estimant que cet ancien détenu avait "préparé son coup" et "voulait en découdre avec les gardiens".

Jugement le 15 mai.

À lire aussi

Sélectionné pour vous