Accueil Actu Belgique Faits divers

Procès des attentats à Bruxelles - Le parquet de Bruxelles enquête sur les violences présumées subies par Ali El Haddad Asufi

(Belga) Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête au sujet des violences policières rapportées par Ali El Haddad Asufi, l'un des accusés au procès des attentats de Bruxelles. L'information émane de plusieurs médias et a été confirmée par le parquet bruxellois.

Ali El Haddad Asufi avait raconté au début de l'audience de jeudi avoir été étranglé par un policier lors de son extraction de la prison de Haren en vue de son transfert au bâtiment Justitia. Son avocat, Jonathan De Taye, avait indiqué avoir déposé plainte auprès du parquet. De son côté, la police de Bruxelles Capitale-Ixelles a dressé un procès verbal pour rébellion. Deux enquêtes sont donc ouvertes en parallèle. La présidente de la cour d'assises, Laurence Massart, a fait venir une médecin légiste pour qu'elle examine l'accusé prétendument violenté. L'experte a ensuite confirmé qu'El Haddad Asufi présentait des blessures au cou qui pourraient correspondre à la "clé de bras" d'un policier décrite par l'accusé. La médecin a toutefois estimé qu'il était apte à comparaître. Lui et les autres accusés du box ont malgré tout décidé de quitter la salle. Selon des sources policières, El Haddad Asufi se serait comporté de manière agressive jeudi matin envers les agents venus le chercher et aurait refusé de coopérer à la fouille, après quoi les agents l'auraient maîtrisé. (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous