Accueil Actu Belgique Elections 2024

Maxime Prévot dit s'opposer aux économies dans les soins de santé et propose une alliance: "Vooruit ne doit pas avoir peur"

Les Engagés ne veulent pas non plus entendre parler d'économies dans les soins de santé, a assuré lundi le président des Engagés, Maxime Prévot, sur les ondes de Radio 1.

Le député et candidat à la présidence de Vooruit, Conner Rousseau, a lancé la semaine passée un avertissement aux autres partis susceptibles de former une coalition Arizona. Les chances sont minces de voir entrer son parti dans un gouvernement.

En cause: les économies draconiennes que la N-VA et le MR veulent réaliser dans les soins de santé (en limitant considérablement la norme de croissance) et le refus des mêmes partis de faire contribuer les grosses fortunes. "Vooruit ne doit pas avoir peur. La meilleure façon de protéger les soins de santé ou d'éviter une politique de droite est de ne pas laisser le champ seulement au MR et à la N-VA. Vooruit, le CD&V et les Engagés doivent former en tant que partis centristes un contrepoids pour protéger les soins de santé et refinancer le monde médical", a dit M. Prévot.

Le président des centristes francophones a par ailleurs répété ses réserves - pas un veto - à voir son homologue de la N-VA, Bart De Wever, devenir Premier ministre. Le leader nationaliste a blessé par ses déclarations des gens en Wallonie; il lui incombe de prouver qu'il peut rassembler les Belges, par ses mots et ses idées, estime Maxime Prévot.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

5 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Son choix de s'associer au MR et à la NVA ne laisse aucun doute quant à ses orientations à droite, ce qui renforce les doutes de la gauche quant à sa crédibilité sur le plan social.

    Léon Dohogne
     Répondre
  • Oh oui , encore plus a droite ...

    pupuce toujours
  • On va bientôt aller revoter

    Alain Schmit
     Répondre
  • Et vous entendez quoi par "peanut" ? Parce que j'en entends, des gens sans expérience, avec tout juste un diplôme de niveau secondaire, se plaindre de ne gagner "que" 2300€ net, comme s'ils s'attendaient à être payé autant qu'un ingénieur ou qu'un médecin... Chacun est libre de choisir ses études. Les salaires ne sont pas secrets, surtout dans les secteurs à barème comme la santé... Donc vous choisissez en connaissance de cause, pas la peine de venir ensuite raler.

    Thierry Frayer
  • J'invite Mr. Bouchez à se rendre au service oncologie au C.H.R. Namur avec Mr. Prévot, de voir le travail que ces infirmières spécialisées exercent chaque jour avec un salaire de " peanuts". Depuis Mme Magie De Block, " on " a sabrer dans les investissements, il est plus que grand d'inverser la machine.

    Claude Havelange
     Répondre