Accueil Actu Belgique Politique

La Flandre va faciliter le don de son corps à la science

(Belga) Le ministre flamand des Affaires intérieures, Bart Somers, a proposé lundi une modification de la législation pour faciliter le don de son corps à la science après un décès. Il ne sera bientôt plus nécessaire en Flandre de remplir à cette fin un formulaire spécial adressé à l'administration communale.

Un simple testament contenant une déclaration de dernières volontés suffira, a expliqué M. Somers (Open Vld) dans un communiqué. Ce texte pourra également contenir des indications comme le choix entre un enterrement ou une crémation, ou celui de la commune retenue comme dernière demeure. Cette modification décrétale fait partie d'une modernisation de la législation concernant les cimetières proposée par le ministre. De plus, après la crémation d'un défunt, des amis proches pourront également emporter une part symbolique des cendres. "La législation doit tenir compte des nouvelles évolutions sociales, des nouvelles formes de cohabitation et répondre aux souhaits des proches", a souligné M. Somers. La modification du décret permettra également d'apporter des ressources privées à un crématorium jusqu'à un maximum de 49 % du capital. Les 12 crématoires flamands sont gérés par des collectivités locales ou des intercommunales et assurent actuellement une offre suffisamment importante pour les décennies à venir. C'est pourquoi M. Somers a décidé de ne plus leur accorder de subventions. En Flandre, 74 % des personnes décédées ont été incinérées en 2020, contre 57,4 % dix ans auparavant. (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous