Accueil Actu Belgique Politique

Le gouvernement wallon veut créer un groupe d'experts pour le conseiller sur les PFAS

Le gouvernement wallon est sorti du silence sur le dossier qui secoue la Région depuis plusieurs semaines. Au terme d'une réunion au cours de laquelle il a fait le point sur la pollution aux PFAS dans l'eau de distribution, l'exécutif a chargé, jeudi, la ministre régionale de l'Environnement, Céline Tellier, de formuler rapidement des propositions pour la mise en place d'un groupe d'experts scientifiques qui aura pour mission de conseiller l'exécutif et d'examiner toutes les conséquences des PFAS sur la santé de manière générale.

Ce groupe d'experts devra notamment développer une méthodologie permettant le suivi médical des personnes concernées dans les zones où un dépassement de la norme de 100 ng/l a été constaté. Il réalisera également un monitoring des paramètres de santé pour déterminer l'influence des PFAS de l'eau de distribution sur la santé et évaluera le besoin de réviser les normes de concentration de ces polluants dans l'eau.

La ministre Tellier devra en outre "mener toutes les investigations environnementales nécessaires pour déterminer la source de pollution" et mettre en œuvre un mécanisme de suivi sanitaire des personnes concernées. Elle est aussi priée "d'achever au plus vite le monitoring des PFAS dans l'eau de distribution en Wallonie".

Céline Tellier s'est enfin engagée à fournir au plus vite une information complémentaire à la population et aux communes concernant les consignes en matière de consommation d'eau de distribution, en collaboration avec les distributeurs d'eau, a poursuivi l'exécutif.

Ce dernier a par ailleurs pris acte de la proposition de la ministre de la Santé, Christie Morreale, d'apporter un soutien psychologique aux citoyens.

À lire aussi

Sélectionné pour vous