Accueil Actu Belgique Politique

Le président de la Fédération des CPAS prédit 200 pertes d'emplois

La perte de subvention régionale pour 2024 va créer plus de 200 pertes d'emploi dans les CPAS bruxellois, a affirmé lundi le président de la Fédération des CPAS de la capitale, Khalid Zian.

Pour celui-ci, les difficultés financières des pouvoirs publics après la succession de crises sont bien connues. Les mesures d'économies étaient attendues, mais pas d'une telle envergure.

Le projet de budget 2024 pour la Région de Bruxelles-Capitale et la Commission Communautaire Commune (COCOM) est actuellement soumis à débat au Parlement bruxellois.

"La copie que le ministre Alain Maron va y défendre contredit le discours de Déclaration de Politique Générale du ministre-président annonçant que «des budgets conséquents ont été réservés aux CPAS pour soutenir les ménages face à la crise de l'énergie et soutenir des projets d'accès aux droits»....La disparition en 2024 d'une allocation annuelle de 20 millions d'euros destinée aider celles et ceux qui, en raison de l'augmentation de leurs charges, ne parviennent pas à régler leur facture énergétique, contraint les 19 CPAS bruxellois à se séparer des travailleurs et chargés d'accompagner et d'allouer une aide à ces publics" a souligné M. Zian. .

Pour celui-ci, 200 travailleurs sociaux en moins dans les CPAS signifient aussi une chute sensible de la qualité de l'accompagnement de dizaines de milliers de Bruxellois les plus socialement vulnérables, qui n'ont que le CPAS comme source d'aide.

Cette non reconduction de la subvention apporte une preuve amère qu'il faudra à l'avenir revoir entièrement la manière dont les CPAS sont financés en Belgique. "Outre les conditions de financement du Revenu d'Intégration et d'autres moyens structurels, il faut interroger l'ampleur de ces moyens, au regard du degré de progression de la pauvreté et de l'affaiblissement des mécanismes traditionnels de la Sécurité Sociale, renvoyant des milliers de citoyens vers les CPAS", a encore dit M. Zian.

À lire aussi

Sélectionné pour vous