Accueil Actu Belgique Politique

L'UAntwerpen demande aux activistes de lever l'occupation

L'université d'Anvers (UAntwerpen) a demandé aux étudiants pro-palestiniens qui occupent depuis des semaines l'établissement de quitter le campus en question, selon une lettre adressée vendredi aux étudiants.

"C'est en partie grâce à votre action que l'université d'Anvers a adopté une politique particulière à l'égard d'Israël après les arrêts contraignants de la Cour internationale de justice", souligne le recteur Herman Van Goethem dans la missive, se référant à l'interruption des collaborations avec les institutions israéliennes.

L'université a également cédé la participation qu'elle avait dans une entreprise de cybersécurité, rappelle le recteur, notamment car il pourrait s'agir d'une activité militaire. Enfin, M. Van Goethem insiste encore sur les modifications apportées au comité d'éthique vivement réclamées par les étudiants.

Ainsi, suffisamment de concessions ont été accordées, estime le responsable. "Par conséquent, je vous exhorte à quitter l'université au plus tard à 17 heures demain (samedi, NDLR) soir", écrit le recteur. Et d'avertir: "si les occupants ne se conforment pas à cette exhortation, nous n'aurons d'autre choix que d'engager une action en justice (...) Notre politique de tolérance s'arrête là".

Comme à l'université de Gand, la direction insiste sur l'aspect sécuritaire, invoquant le sentiment général de sécurité des autres étudiants, mais aussi le risque d'incendie dû aux tentes et les problèmes éventuels liés aux possibilités d'évacuation.

À lire aussi

Sélectionné pour vous