Accueil Actu Belgique Politique

Plus de 30.000 euros de restaurants étoilés aux frais du Parlement wallon: l'ex-greffier Frédéric Janssens s'explique

Quarante-six repas réunissant, entre janvier 2017 et août 2022, l'ancien greffier du parlement wallon Frédéric Janssens et des députés wallons ont été pris en charge par le Parlement wallon pour un coût total de 31.000 euros, soit des repas à 130 euros par convive, en moyenne, affirment ce vendredi nos confrères du Soir sur base d'une analyse de notes de frais.

Dans plusieurs cas, ces repas ont été pris dans des restaurants étoilés voire doublement étoilés. Aucune règle n'encadrant les frais de fonctionnement du Bureau du parlement wallon, il n'était pas rare, sous les deux précédentes présidences de l'assemblée, d'organiser des réunions de travail et des discussions informelles dans de grands restaurants, poursuit Le Soir.

Depuis décembre 2022 cependant, ces réunions de travail organisées dans des restaurants ont, semble-t-il, disparu de l'agenda des instances parlementaires.

"Pour les repas dont je prenais l'initiative, la décision m'incombait et était prise en fonction de l'objectif poursuivi ou de la personne invitée. Ces déjeuners ont été utiles à l'amélioration du fonctionnement du parlement et au développement de nouvelles initiatives ou ont permis d'aplanir des conflits ou encore d'entretenir de bonnes relations avec différentes autorités", explique, dans les colonnes du Soir, l'ancien greffier du parlement wallon, Frédéric Janssens.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

8 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • pourriture..!!!

    Gérard G
     Répondre
  • Qu'il rende les 31.000 euros!!

    Jean Claude SPLINGARD
     Répondre
  • Mais il n'y a pas d'explications à donner. Il gagne toujours ces 7.000 €/mois au lieu de 9.000 €/mois le pauvre. Pour lui tout cela est tout à fait normal.....il vit sur une autre planète ce gars là.

    Claude Havelange
     Répondre
  • Apres tout pour quoi ne pas se faire plaisir surtout quand on tient les cordons de la bourse . Combien de Belges n'ont jamais mis les pieds dans ce genre de restaurants .

    Philibert Bernard
     Répondre
  • Si je suis en gros désaccord ou pire, en conflit avec mon boss, il peut se brosser pour un resto même étoilé, je n'en ai rien à cirer (ni cirer les pompes de mon boss). Je me barre le plus vite possible. Qui a dit qu'on était dirigé par des " lèches bottes " (et je reste poli)?

    Claude Havelange
Plus de commentaires