Accueil Actu Belgique Société

Crise énergétique: 3.000 familles pourraient "perdre" le tarif social, selon quatre sociétés de logements

Quelque 3.000 familles locataires de quatre sociétés de logements de service public hennuyères (La Sambrienne, Toit et Moi, Le Logis Tournaisien, Centr'Habitat) pourraient, d'ici quelques semaines, ne plus bénéficier du tarif social énergie par manque de fournisseurs, ont alerté les quatre sociétés en question lundi dans un communiqué de presse conjoint.

Les quatre sociétés, dont le contrat de fourniture de gaz et d'électricité arrive à échéance le 31 décembre prochain, sont actuellement à la recherche d'un fournisseur énergie. Dans cette perspective, elles se sont associées dans un marché commun qui reprend la fourniture d'énergie pour des bureaux et des espaces communs mais aussi celle pour des immeubles avec chaudières collectives au gaz.

"Aucun fournisseur n'a remis d'offre pour ce lot. Il semblerait qu'ils ne souhaitent pas fournir d'énergie à ce tarif. Pourtant, nos locataires dans ces immeubles ont droit au tarif social", s'étonnent les quatre sociétés. Elles craignent dès lors un "effet démultiplicateur" sur l'augmentation des couts de l'énergie pour leurs locataires et des charges dont le montant pourrait tout simplement dépasser celui du loyer. Les quatre sociétés ont indiqué avoir alerté leur tutelle au sujet de cette situation inédite mais aussi l'Union des villes et communes de Wallonie et les ministres régionaux et fédéraux compétents.

À la une

Sélectionné pour vous