Accueil Actu Belgique Société

La tête dans les toilettes ou maintenue sous l’eau froide, des enfants gavés: une nouvelle crèche fermée en urgence en Flandre

Le Service de l'Enfance a décidé jeudi de fermer d'urgence la crèche 't (B)Engeltje à Audenarde. Le rapport établi par l'Inspection des soins, que Het Laatste Nieuws et VTM ont pu consulter, montre que de nombreux comportements inacceptables s’y sont produits. Les inspecteurs l'attribuent en grande partie à "l'incapacité pédagogique" de l'encadrement.

L'enquête a été déclenchée par des plaintes déposées dès le mois d'octobre de l'année dernière, non seulement par des parents mais aussi par des membres du personnel qui avaient démissionné. D'autres visites sur place ont suivi en mars, avril et juin de cette année. Les témoignages font état d'enfants fréquemment et violemment battus par la personne en charge. Le rapport indique également que le visage de petits enfants était maintenu sous l'eau froide, s'ils n'arrêtaient pas de pleurer ou que la tête de petits était poussée dans la nourriture.

Un enfant de deux mois a été envoyé dans la cuisine avec la porte fermée parce qu'il pleurait trop. Et les enfants ayant les mains dans les toilettes ont été poussés la tête la première dans les toilettes, après quoi la chasse d'eau a été tirée, a également constaté l'Inspection des soins.

Les ex-employés ont également déclaré que la tête d'un enfant qui ne voulait pas manger a été tirée en arrière et placée entre les genoux de l'accompagnateur, pour le gaver avec une cuillère. La personne en charge ne contredit pas complètement l'allégation : "Il est en effet vrai que parfois nous nous tenons derrière les enfants pour les aider à manger. Qu'ils mettent leur tête en arrière en le faisant, c'est possible. Et parfois, leur tête se retrouve entre leurs jambes. Mais elle n'est pas mise entre les genoux", a-t-elle dit.

Pour de nombreux parents, la fermeture a fait l'effet d'une bombe, écrit Het Laatste Nieuws. Selon l’un d’eux, la personne responsable avait ses "chouchous", qui obtenaient ce qu'ils voulaient. "Mais du coup, les autres étaient lourdement ciblés. Les enfants qui pleuraient trop restaient au lit toute la journée."

Hier, une crèche de Keerbergen dans le Brabant flamand, "Mippie et Moppie 2", a été fermée pour deux mois, après qu'un enfant a été attaché à son lit avec du ruban adhésif.

À la une

Sélectionné pour vous