Accueil Actu

Comment la Wallonie compte-t-elle atteindre son objectif de diminuer de 37% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030?

La Wallonie avait annoncé son objectif il y a deux ans : réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 37%, hors industrie, en 2030. Comment compte-t-elle y arriver ? Ce n'est pas encore très clair... contrairement à la Flandre.

Plus prompte à rédiger son plan climat, la Wallonie n'est pas pour autant plus ambitieuse que sa voisine flamande. Au sud du pays, l'objectif est de réduire de 37% les émissions de gaz à effet de serre, hors industrie, d'ici 2030, contre 40% en Flandre.

Mais attention, comparer les ambitions des deux régions est difficile, surtout si l'on tient compte de l'industrie. "La Flandre et la Wallonie sont deux pays totalement différents en matière d'émissions de gaz à effet de serre. La Flandre est toujours extrêmement industrielle et elle ne s’est pas désindustrialisée, au contraire. La Wallonie, à l'inverse, a perdu une grosse part de sa filière acier, notamment", note Arnaud Collignon, responsable énergie et climat à l’Inter Environnement Wallonie (IEW).

En Flandre, des mesures concrètes, visant notamment les particuliers, sont désormais annoncées. En Wallonie, où le plan climat a été arrêté il y a deuxans, ces mesures ne sont pas encore connues. Mais dans tous les cas, les efforts des deux régions seront insuffisants au regard des attentes européennes. "Vraisemblablement, la Commission européenne devrait demander à la Belgique de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 47% hors industrie en 2030. Dans ces conditions-là, on comprend bien que le 40% flamand est insuffisant et on attend l'objectif wallon", poursuit Arnaud Collignon.

Le gouvernement wallon n'a pas encore réagi à cet accord flamand. A présent, c'est avec l'Etat fédéral que les régions doivent se répartir les efforts climatiques. Engagées depuis plusieurs mois, ces discussions n'ont pas encore abouti.

À la une

Sélectionné pour vous