Accueil Actu

Comment les Belges écoutent de la musique aujourd'hui?

Le Belge a écouté autant de musique en 2020 qu'en 2019. Dans 3/4 des cas, il s'est tourné vers les plateformes de streaming. Les ventes de CD sont quant à elles à nouveau en baisse.

Les écouteurs dans les oreilles, Youssef consomme la musique partout, tout le temps. Elle est en permanence à portée de main. "Là je suis en train d'écouter le dernier album de Youssoupha, raconte-t-il. Je pense qu'il y a de plus en plus de place au streaming. Forcément, c'est plus facile. C'est beaucoup plus simple d'avoir accès à plein de choses". Le streaming, comprenez la musique en ligne, domine plus que jamais le marché de la musique. "Il y a plusieurs applications comme Spotify sur lesquelles on peut regarder, écouter... C'est plus trop CD comment avant", raconte une passante.

"Si j'achète en cours des CD, c'est de la musique classique mais c'est tout quoi. Le reste, j'écoute la radio ou YouTube", témoigne au passant. Le phénomène représente 74% des ventes de musique en  2020. "Les artistes vont devoir se réinventer avec des plateformes regarde Obispo qui vient de créer sa propre plateforme d'écoute avec ses tubes à lui d'abord, d'avant, ses projets futurs mais qui tout doucement intègrent aussi la musique. Donc je pense qu'on va aller vers ça".

Patrick est disquaire depuis quarante ans. Dans deux mois, il prend sa pension. Durant 25 ans, il a suivi cette évolution et les demandes de ses clients. "Donc les nouveaux clients, d'office c'est le vinyle. On vient plus pour un CD ou peut-être pour un DVD mais d'office les nouveaux clients qui entrent on vient me demander 'où sont vos vinyles ?', 'qu'est-ce que vous avez etc.?' Donc, le vinyle est en pleine croissance".

Alors que les ventes physiques diminuent de 37% en 2020, une vente sur trois est aujourd'hui un vinyle. "Je crois que le temps s'arrête quand on écoute un trente-trois tours. Le temps autour de nous n'est plus là", confie Patrick. Cette magie et ses anecdotes que le numérique ne réussira jamais à remplacer comme l'achat d'un premier CD. "Je me rappelle qu'au bout de quelques jours il s'est rayé et il n'y avait que le premier titre qui pouvait encore fonctionner et du coup je l'ai écouté toute ma vie avec un seul titre qui tournait en boucle", se souvient Youssef.

En 2020, l'industrie de la musique en Belgique réalise un chiffre d'affaires total de 78 millions d'euros.

À la une

Sélectionné pour vous