Accueil Actu Magazine Animaux

Grippe aviaire: l'Équateur prend des mesures pour protéger les îles Galapagos

(Belga) L'Équateur a activé un plan visant à protéger les oiseaux sauvages des îles Galapagos, un écosystème fragile inscrit au patrimoine mondial de l'humanité, après la détection d'une épidémie de grippe aviaire dans le centre du pays, a annoncé vendredi le ministère de l'Environnement.

Il s'agit d'"adopter des mesures préventives" pour garantir la sécurité des oiseaux et de la production avicole dans l'archipel, situé à 1.000 km des côtes équatoriennes, indique le ministère dans un communiqué. "Une surveillance permanente a été organisée dans les zones de plus grand afflux d'oiseaux de mer, dont certains sont migrateurs", précise dans le document le directeur du parc national des Galapagos, Danny Rueda. L'archipel des Galapagos est considéré comme une réserve de biosphère pour sa faune et sa flore uniques au monde. Il abrite notamment une diversité d'oiseaux sauvages, dont certains sont endémiques comme les manchots, les pinsons, les albatros, les cormorans et les éperviers. Cet archipel, qui doit son nom aux tortues marines géantes qui y vivent, compte 35 exploitations avicoles, selon les autorités. L'Equateur a déclaré mercredi une urgence sanitaire de 90 jours après la détection d'une épidémie de grippe aviaire dans des exploitations agricoles du centre du pays. Pour contenir la propagation de la maladie, les autorités ont ordonné l'abattage d'environ 180.000 volailles dans les exploitations touchées. Le secteur avicole équatorien comprend 263 millions de poulets et 16 millions de poules pondeuses. Il génère environ 1,8 milliard de dollars par an et quelque 300.000 emplois. (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous