Accueil Actu Magazine Science & Nature

Brésil : Lula défend l'exploration de pétrole en mer près de l'embouchure de l'Amazone

Le président brésilien Lula a affirmé mercredi que l'exploration de pétrole en mer, près de l'embouchure de l'Amazone, représente une "opportunité" à saisir, malgré les vives critiques des défenseurs de l'environnement.

"Nous voulons que tout soit légal, en respectant l'environnement. Mais nous n'allons pas laisser passer la moindre opportunité de favoriser la croissance de ce pays", a déclaré Luiz Inacio Lula da Silva, à Rio de Janeiro, en présence d'investisseurs venus d'Arabie Saoudite, un des principaux producteurs de pétrole au monde.

Le projet d'exploration pétrolière off-shore, dans une zone proche de l'embouchure de l'Amazone appelée "Marge Equatoriale", est hautement controversé et suscite des tensions au sein même du gouvernement de Lula.

Sa ministre de l'Environnement, Marina Silva, y est ouvertement opposée, et l'agence de protection environnementale Ibama a refusé l'an dernier d'accorder une licence à la compagnie publique brésilienne Petrobras pour l'exploration de pétrole dans la région, considérant qu'elle n'avait pas présenté les études nécessaires.

Mais la nouvelle présidente de Petrobras, Magda Chambriard, qui a pris ses fonctions le mois dernier, a indiqué lors de sa première conférence de presse qu'elle souhaitait "accélérer" l'exploration de nouvelles réserves, y compris près de l'embouchure de l'Amazone.

Les défenseurs de l'environnement jugent paradoxal que Lula continue à défendre l'exploration d'énergies fossiles alors qu'il se veut une figure proéminente de la lutte contre le réchauffement climatique, ayant à son actif la réduction de moitié, l'an dernier, de la déforestation en Amazonie, la plus grande forêt tropicale de la planète.

Le Brésil va recevoir l'an prochain la Conférence de l'ONU sur le climat COP30 à Belem, métropole emblématique de l'Amazonie brésilienne.

"La COP30 sera déterminante pour la planète. Sans les efforts de tous, le réchauffement climatique pourra atteindre des niveaux catastrophiques", a assuré mercredi Lula.

À lire aussi

Sélectionné pour vous