Accueil Actu Magazine Science & Nature

Cinq interpellations à la suite de perquisitions pour fraude au mazout

Dix perquisitions ont été menées mardi dans le cadre d'une enquête pour fraude au mazout, notamment à Namur, Verviers, Seraing ou encore Anvers. Cinq personnes ont été interpellées à la suite de l'opération. Une installation mobile visant à la décoloration du mazout, ainsi que 2.000 kg de produit décolorant ont par ailleurs été retrouvés dans un entrepôt à Namur.

L'enquête a été menée par la police judiciaire fédérale (PJF) du Limbourg, sous la direction du juge d'instruction de Tongres. Lors des perquisitions, les enquêteurs limbourgeois ont collaboré avec la zone de police de Beringen-Ham-Tessenderlo, les PJF de Liège et de Namur, l'Administration générale des douanes et accises, ainsi que les chiens de patrouille de la Direction de l'appui canin de la police fédérale.

"Ces perquisitions s'inscrivent dans le cadre d'une vaste enquête menée à l'encontre d'une organisation criminelle impliquée dans la décoloration du mazout de chauffage", souligne le parquet du Limbourg. "Une installation mobile professionnelle de décoloration a été découverte dans un entrepôt à Namur, ainsi que 2.000 kg de produits de décoloration. Les inspecteurs ont également saisi trois véhicules de luxe, un camion-citerne, une remorque et un camion équipé d'un système de filtrage mobile. Cette installation représente une découverte unique".

"Le préjudice causé par cette fraude se chiffre en millions d'euros", poursuit le parquet. "La fraude concerne des millions de litres de mazout, et l'organisation génère environ 18.000 euros de bénéfices illégaux en matière de droits d'accises et de TVA pour 10.000 litres de mazout décoloré. En outre, une très grave pollution de l'environnement a été occasionnée dans la région, en raison du rejet de déchets toxiques. Cinq personnes ont été appréhendées."

Le magistrat de presse a ajouté que 40 perquisitions et 18 interpellations avaient déjà été réalisées l'année dernière dans le cadre de cette enquête.

À lire aussi

Sélectionné pour vous