Accueil Actu Magazine Science & Nature

La Monnaie veut standardiser ses décors pour réduire leur empreinte carbone

(Belga) Le théâtre royal de la Monnaie, situé à Bruxelles, s'engage à travers le "Collectif 17h25" dans un projet de standardisation d'éléments structurels de décors, a-t-il fait savoir jeudi par voie de communiqué. Le collectif espère ainsi réduire l'empreinte carbone liée de près ou de loin à l'utilisation des décors.

En plus de la Monnaie, le "Collectif 17h25" est composé de quatre institutions françaises que sont le Théâtre du Châtelet (Paris), le Festival d'Aix-en-Provence, l'Opéra de Paris et l'Opéra de Lyon. Impliquées individuellement dans des initiatives d'éco-conception, elles se sont cette fois unies pour développer et répandre l'usage d'éléments scénographiques standardisés et adaptés à l'ensemble des lieux. Pour ce faire, le collectif entend réduire la consommation de ressources par le réemploi des mêmes structures d'une production à l'autre, mais aussi réduire les déchets provoqués par la construction des décors, les volumes de stockage, les volumes et masses à transporter dans le cadre des tournées et les coûts liés aux différents décors. Le projet s'étendra sur les trois prochaines années et sera divisé en quatre étapes. "Une analyse sectorielle des pratiques et solutions existantes pour affiner la définition des livrables attendus, une phase de conception et prototypage, une mise en production des éléments développés et retenus ainsi qu'une évaluation globale de la démarche", détaille la Monnaie dans son communiqué. L'inauguration officielle du projet a eu lieu le 10 novembre dernier lors de la signature de la convention de financement avec la Caisse des dépôts et consignations, partenaire français de l'initiative. (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous