Accueil Actu Magazine Science & Nature

"Tous sont d'excellents candidats, le poids de la Belgique a pu jouer"

Le choix du Belge Raphaël Liégeois parmi les deux premiers astronautes de la promotion de 2022 de l'ESA qui voleront vers l'ISS en 2026 relève du directeur général de l'ESA, mais le poids de la Belgique dans le secteur spatial a pu jouer, a laissé entendre mercredi Frank De Winne, le chef du centre d'entraînement des astronautes de l'ESA à Cologne.

"C'est une très bonne nouvelle pour l'ESA et la Belgique! Et pour Raphaël, c'est un rêve dont la concrétisation se rapproche, après la sélection et l'entraînement de base. Pas d'impatience toutefois, il faut d'abord bien s'entraîner pour une telle mission", a insisté celui qui fut le deuxième Belge dans l'espace.

Il assure que les cinq astronautes diplômés le mois dernier dans la promotion 2022 "sont tous d'excellents candidats". Sachant que tous voleront d'ici 2030, il fallait en choisir deux premiers, et cette décision relève du directeur général, l'Autrichien Josef Aschbacher.

Pour autant, certains facteurs ont pu peser, comme le fait que la Belgique "est un gros acteur" au sein de l'ESA, et qu'elle est reconnue pour son industrie spatiale et sa communauté scientifique, a laissé entendre M. De Winne.

À lire aussi

Sélectionné pour vous