Accueil Actu

Migrants: un record de plus de 28.000 traversées de la Manche en 2021

Un record de plus de 28.000 migrants sont arrivés en 2021 en Angleterre après avoir traversé la Manche à bord de petites embarcations, a indiqué jeudi le ministère britannique de l'Intérieur, un chiffre qui a explosé en quatre ans.

Au total, 28.526 personnes ont effectué ces périlleuses traversées l'an dernier, contre 8.466 en 2020, 1.843 en 2019 et 299 en 2018, a précisé le ministère, en publiant pour la première fois ces données.

Le phénomène s'est fortement développé face au bouclage du port de Calais (nord de la France) et d'Eurotunnel, que les migrants empruntaient en se cachant à bord de véhicules.

Sur le seul mois de novembre 2021, un record mensuel de 6.971 personnes ont rejoint les côtes anglaises à bord de petites embarcations, malgré le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la faible température de l'eau.

Certains migrants l'ont payé de leur vie, comme fin novembre, quand le naufrage d'une embarcation précaire - le plus meurtrier dans la Manche - a fait 27 morts.

L'an dernier, sur toutes les arrivées, trois quarts (75%) étaient des hommes âgés de 18 à 39 ans, 7% des femmes et 12% des enfants, principalement des garçons.

Alors que les Iraniens représentaient la majorité des arrivées en 2018 et 2019, le Home Office a dit avoir constaté depuis une plus grande diversité de nationalités. Ainsi, en 2021, environ 30% étaient Iraniens, 21% Irakiens, 11% Erythréens et 9% Syriens.

Dans sa publication, le ministère souligne toutefois que les arrivées par la mer ne sont qu'un des moyens utilisés pour atteindre le territoire britannique illégalement, et qu'il n'est "pas possible de connaître la taille exacte de la population en situation irrégulière au Royaume-Uni, ni le nombre total de personnes qui y entrent de manière irrégulière".

Le gouvernement britannique veut rendre "impraticables" ces traversées via un projet de loi controversé, en cours d'examen au Parlement, qui promet des mesures plus sévères contre les passeurs mais aussi contre les migrants arrivés illégalement.

Ces traversées constituent aussi un sujet de tension régulier entre Paris et Londres, les autorités britanniques estimant insuffisants les efforts entrepris côté français pour empêcher les migrants d'embarquer.

À la une

Sélectionné pour vous