Accueil Actu Monde Economie

Audiences radio: France Inter toujours numéro un, les musicales au plus bas

L'érosion des audiences radio s'est poursuivie fin 2022, en particulier au détriment des stations musicales au plus bas, sans chambouler le classement général: France Inter reste la plus écoutée devant RTL, avec France Info en embuscade, selon les chiffres publiés jeudi par Médiamétrie.

Au total, 39,3 millions de personnes ont écouté chaque jour la radio en novembre-décembre, soit 1,5 million de moins qu'à la même période en 2021. Cela se rapproche du plus bas historique enregistré par le média radio au printemps 2021, à 39,1 millions.

Pas de quoi perturber France Inter: avec près de 6,9 millions de fidèles, soit une audience cumulée (AC) de 12,4% (-0,3 point sur un an), la radio publique perd certes quelque 100.000 auditeurs par rapport à son record de fin 2021, mais conserve sa première place.

Toujours deuxième, RTL, dont l'audience cumulée baisse de 0,7 point sur un an, à 10,3%, voit l'écart se resserrer avec la troisième, France Info (9,2%, +0,7 point).

Cette dernière signe la plus forte progression du secteur en gagnant 422.000 auditeurs.

Au pied du podium, NRJ, première radio de France jusqu'au milieu des années 2010, voit son audience cumulée reculer de 0,7 point, à 7,4%, égarant plus de 300.000 auditeurs.

Un résultat qui illustre la déroute des stations musicales, presque toutes en baisse. Délaissées par 1,2 million d'auditeurs sur un an, elles sont écoutées quotidiennement par 17,3 millions de personnes (AC de 31,4%), un plus bas.

Parmi les autres radios du groupe NRJ, Nostalgie voit son AC reculer de 0,4 point, à 5,5%, Chérie FM perdant 0,6 point, à 3%.

Virgin Radio (groupe Lagardère) - qui vient tout juste d'être rebaptisée Europe 2 - tombe à un nouveau plus bas, à 2,5% (-0,3 point), tandis que Skyrock perd 0,6 point, à 5,6%.

RTL 2 (groupe M6) reste pour sa part stable à 4% d'audience cumulée sur un an.

Côté généralistes, Europe 1 poursuit la dégringolade entamée il y a plus de dix ans, à 3,6% d'AC (-0,6 point).

Le réseau de radios locales publiques France Bleu accuse quant à lui une baisse de 1,1 point, à 4,9% d'AC.

Radio France ouvrira rapidement un chantier pour retravailler sa "proposition éditoriale, sa distribution et la modernisation de la marque", a expliqué à l'AFP la directrice des antennes et de la stratégie du groupe public, Laurence Bloch.

À la une

Sélectionné pour vous