Accueil Actu Monde Economie

La Bourse de Paris reste solide (+0,41%)

La Bourse de Paris a progressé de 0,41% mercredi, à l'issue d'une séance à nouveau animée par les publications de résultats d'entreprises, sur fond d'attente de décisions de politiques monétaires des banques centrales.

L'indice vedette CAC 40 a gagné 25,76 points à 6.276,31 points. Mardi, il avait pris 1,94%, pour finir à son plus haut depuis plus d'un mois.

Si l'attention des investisseurs est accaparée par les publications d'entreprises, ils n'en oublient pas le contexte de resserrement des politiques monétaires des banques centrales.

La banque centrale du Canada a annoncé une hausse de son taux directeur de 0,5 point, moins que ce à quoi s'attendaient les analystes.

Jeudi, c'est la Banque centrale européenne (BCE) qui se réunira et devrait relever à nouveau ses taux d'intérêt de 75 points de base selon les analystes, avant que ce soit au tour de la Réserve fédérale américaine (Fed) début novembre.

"Mais l’enjeu de la réunion de demain est moins le niveau des taux (les marchés s’attendent déjà à une forte hausse) que la teneur du communiqué accompagnant la hausse et le discours de Christine Lagarde face au ralentissement économique", prévient Alexandre Baradez, analyste d'IG France.

"Le léger repli des taux souverains aux Etats-Unis et en Europe ces derniers jours, ainsi que les rebonds successifs sur les marchés actions depuis le début du mois montrent que les marchés" tablent sur le scénario d'une modération des hausses de taux des banques centrales, explique M. Baradez.

Orpea plonge encore, veut renégocier sa dette

L'action d'Orpea a plongé de 33,34%, après que le groupe (EHPAD privés, maisons de retraite, cliniques de soins et services à la personne) a annoncé l'ouverture d'une nouvelle procédure amiable de conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre pour renégocier sa dette avec ses créanciers.

Le titre a perdu jusqu'à 45% en séance et depuis le début de l'année, la valorisation de l'entreprise a fondu de près de 90%, après la sortie en janvier d'un livre-enquête dénonçant ses pratiques.

Thalès se met à l'abri

Le groupe Thalès a vu son chiffre d'affaires progresser de 13,7% au troisième trimestre, porté par un bond de ses activités liées à l'identité et à la sécurité numérique ainsi qu'un effet de change favorable, a annoncé mercredi le groupe de défense et de technologies.

Si Thales ne revoit pas à la hausse sa prévision de croissance organique du chiffre d'affaires, le groupe estime dorénavant qu'elle se situera "dans le haut de la fourchette". L'action a pris 3,82% à 126,25 euros.

Michelin ne freine pas face à l'inflation

Le manufacturier français Michelin a confirmé mardi soir l'un de ses objectifs financiers pour l'année, malgré l'impact de l'inflation, en annonçant des ventes en hausse de 23,8% au troisième trimestre.

L'action a perdu 1,80% à 25,07 euros, les analystes d'Oddo BHF estimant que la révision en baisse de l'objectif de trésorerie pesait sur le cours.

  1. Euronext CAC40

À la une

Sélectionné pour vous