Accueil Actu Monde Economie

Le Coeur du Hainaut mise sur la décarbonation pour booster son développement

L'ensemble des acteurs du territoire du Cœur du Hainaut, patrons, entrepreneurs, investisseurs, chercheurs et autorités, étaient réunis vendredi à Mons dans le cadre de la création de l'écosystème d'innovation "Heart For Cleantech". Les forces vives locales entendent faire de la décarbonation des industries un accélérateur de développement.

Les porteurs du projet soulignent que "la décarbonation, enjeu majeur et urgent, représente un secteur qui correspond aux atouts de la Wallonie. Depuis quelques mois, le secteur des 'Cleantech', c'est-à-dire les produits, services et processus innovants et durables, est ainsi au cœur de la stratégie de développement wallon."

Le Coeur de Hainaut est un territoire au fort potentiel de croissance en lien avec les Cleantech, compte tenu de son passé minier et ses nombreuses industries lourdes. "C'est donc en parfaite cohérence avec la stratégie wallonne et européenne que les acteurs du territoire ont décidé de structurer l'écosystème d'innovation 'Heart for Cleantech' ", indiquent les responsables du projet. L'objectif est de fédérer un maximum d'acteurs locaux autour de la nouvelle dynamique.

Les initiateurs de l'écosystème, qui en constituent le Comité stratégique, sont, pour les entités publiques l'IDEA et le Coeur du Hainaut, pour les grandes entreprises Wanty, Holcim et Comet, pour les entrepreneurs I-care et Ecosteryl, pour les universités l'UMons et UMons Innovation Network, pour le capital à risque la société de financement pour PME 'IMBC'.

Heart For Cleantech entend se concentrer sur trois thématiques: les matériaux circulaires, l'énergie et les Data. Ces domaines seront mis au service de deux secteurs pilotes dans lesquels sont identifiées le plus de possibilités de développement à court terme: la logistique et l'agroalimentaire.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • On dirait qu'il n'y a que le hainaut en wallonie,les autres provinces ne compte pas pour certains élus

    Alain Schmit
     Répondre