Accueil Actu Monde Economie

Sous le feu des questions, les fils Trump tentent de faire bloc au tribunal

Donald Trump Jr, puis Eric Trump, les deux fils de Donald Trump accusés comme leur père de vastes fraudes financières au procès civil qui menace l'empire familial, ont tenté de faire bloc jeudi au tribunal de New York, malgré un feu roulant de questions de l'accusation et des documents les impliquant dans l'affaire.

L'un après l'autre, l'aîné Donald Jr, 45 ans, puis le cadet Eric, 39 ans, deux frères aux allures similaires, costumes chics et cravate, cheveux soigneusement coiffés en arrière et barbe taillée, ont adopté une ligne de défense identique: ils ne s'occupaient pas des déclarations financières au centre du procès, une tâche laissée aux comptables, assurent-ils.

C'est à partir de ces états financiers annuels de Donald Trump, sortes de photographies de sa fortune listant ses propriétés -- comme la Trump Tower à Manhattan -- que le parquet général de l'Etat de New York accuse le père et les deux frères d'avoir gonflé la valeur des actifs du groupe dans les années 2010.

Des manoeuvres frauduleuses à hauteur de milliards de dollars, destinées à obtenir des prêts plus favorables auprès des banques et de meilleures conditions d'assurance, selon l'accusation.

Des deux frères, vice-présidents exécutifs de la Trump Organization, qui en ont pris les commandes quand le père est entré à la Maison Blanche en 2017, Eric est apparu le plus en difficulté au tribunal.

D'emblée, il assure qu'il n'avait "pas travaillé" sur les états financiers annuels. Mais le représentant du parquet général, Andrew Amer, lui montre une longue suite de courriels, affichés sur l'écran du tribunal, semblant attester du contraire.

Depuis mercredi, le tribunal assiste à un défilé du clan familial. Après Donald Trump Jr et Eric Trump, dont l'audition se poursuit vendredi, ce devrait être le tour, lundi, de Donald Trump lui-même.

À la une

Sélectionné pour vous