Accueil Actu Monde Economie

Vingt-six personnes licenciées chez Cytiva Belgium

Vingt-six personnes sont licenciées chez Cytiva, anciennement Pall Life Sciences, indique vendredi le syndicat socialiste ABVV. Trente-cinq autres travailleurs doivent changer de régime de travail du week-end vers un horaire de semaine.

L'entreprise basée à Hoegaarden, et fournisseur de technologies et de services pour produits thérapeuthiques, emploie pour l'instant environ 500 personnes. En mai 2022, elle avait déjà mis fin à 93 contrats intérimaires.

Lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire fin septembre, la direction avait annoncé vouloir supprimer l'équipe du week-end. La décision concernait 61 salariés. Trente-cinq devaient passer en horaire de semaine et 26 allaient être encouragés à démissionner, avec prime à la clef.

Jeudi, les syndicats ont mené une action de protestation, arguant que l'entreprise essayait de contourner la loi Renault en misant sur les départs volontaires. Rapidement après le mouvement, vingt-six travailleurs ont reçu un appel leur annonçant leur renvoi. "Comme ça, ils recevront une fois et demi l'indemnité légale de départ", relève le représentant syndical Olivier Van den Eynde. "C'est plus que ce qui avait été annoncé au départ, mais c'est toujours peu par rapport à ce que les actionnaires ont empoché l'an dernier. Heureusement, ils reçoivent ici un C4, qui leur permettra" d'avoir accès au chômage.

Parmi les 35 personnes qui doivent changer pour un horaire de semaine, certaines ont décidé de partir et recevront une prime de départ.

Les syndicats représentés dans l'entreprise se retrouveront la semaine prochaine pour discuter des mesures à prendre pour les travailleurs qui ne souhaitent ni partir ni changer pour l'équipe de jour. Les organisations n'excluent pas d'aller en justice contre l'entreprise.

À la une

Sélectionné pour vous