Accueil Actu Monde Europe

Un drone ukrainien aurait endommagé le système russe d'alerte aux armes nucléaires

Un système russe d'alerte dédié aux armes nucléaires aurait été endommagé lors d'une attaque d'un drone ukrainien. Des photos des dégâts subis au niveau de l'installation située près de la ville d'Armavir, dans le sud de la Russie, ont été publiées sur les groupes de messagerie russes et ukrainiens, a révélé vendredi soir l'Institut américain pour l'étude de la guerre (Institute for the Study of War).

L'ancien ambassadeur russe auprès de l'Otan Dmitri Rogozine a évoqué samedi, sur le réseau social X (anciennement Twitter), des dommages situés à "un élément clé du contrôle militaire des armes nucléaires stratégiques". Aucune confirmation officielle n'a toutefois émané des autorités russes.

Dmitri Rogozine, qui a également été vice-président du gouvernement russe en charge de la Défense, a accusé les États-Unis d'avoir planifié cette attaque ou, du moins, d'en avoir eu connaissance. Il a averti que de tels incidents rapprochaient le monde d'une guerre nucléaire.

Le Kremlin et le ministère russe de la Défense n'ont pas encore fait de commentaire à ce sujet.

L'attaque de drone aurait eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi. Les forces ukrainiennes ont également frappé un poste de communication de l'armée russe en Crimée.

Le radar russe à Armavir serait capable de repérer des armes nucléaires à une distance de 6.000 kilomètres. Ce radar est chargé de surveiller l'espace aérien au-dessus de la Crimée et du sud-ouest de l'Europe, jusqu'à l'océan Atlantique.

À lire aussi

Sélectionné pour vous