Accueil Actu Monde Europe

Un mort dans un nouveau bombardement de Kherson

L'Ukraine a fait état jeudi d'un mort dans un nouveau bombardement de la ville méridionale de Kherson, capitale de la région éponyme sur les rives du Dniepr où les forces ukrainiennes tentent de repousser l'armée russe.

"Depuis le matin, l'armée russe frappe le district Korabelny de Kherson", a indiqué sur Telegram le gouverneur régional Oleksandr Prokoudine, indiquant qu'un homme de 68 ans était mort et qu'une femme de 54 ans était hospitalisée après avoir été blessée par des éclats au front et à la cuisse.

Kherson a été libérée il y a un an par les forces ukrainiennes après des mois d'occupation, mais l'armée russe n'a jamais cessé de frapper la ville, touchée presque quotidiennement. Depuis, le front est délimité par le fleuve Dniepr, les forces russes occupant la rive gauche, et l'Ukraine contrôlant la droite.

Les forces ukrainiennes mènent des opérations militaires dans cette région depuis plusieurs semaines, dans l'espoir de lancer un assaut plus important afin de percer les lignes russes qui résistent à une vaste contre-offensive enclenchée en juin.

La Russie continue de son côté de procéder à des bombardements nocturnes. Selon l'armée de l'air ukrainienne, dans la nuit de mercredi à jeudi, la défense anti-aérienne a abattu 16 des 18 drones d'attaque lancés par Moscou.

Un missile a aussi été abattu mercredi soir au-dessus de la région de Poltava, dans le centre du pays, tandis que des infrastructures ont été visées par des missiles S-300 à Kharkiv, selon les autorités locales.

La compagnie énergétique ukrainienne privée DTEK a fait état de coupures d'électricité et d'eau dans un village d'une région "située sur le front", après une "attaque terroriste russe contre une centrale thermique". Elle n'a pas précisé où l'incident avait eu lieu.

À lire aussi

Sélectionné pour vous