Accueil Actu Monde France

Les Français ne voudront pas de dirigeants "qui ne sont pas prêts du tout", selon Macron

Emmanuel Macron pense que les Français vont "intégrer les Jeux olympiques" de Paris "dans leurs choix" aux législatives anticipées et ne voudront pas de dirigeants qui ne "sont pas prêts du tout", a-t-il déclaré devant la presse, en marge du G7 près de Bari en Italie jeudi.

"Je pense qu'ils n'ont pas envie d'avoir des Jeux olympiques qui se présentent mal", a souligné le chef de l'Etat en vue des législatives du 30 juin et 7 juillet, achevées moins de trois semaines avant les Jeux Olympiques de Paris (26 juillet -11 août).

Les Français seront "attachés à ce qu'il y ait une continuité" avec des responsables "qui ont préparé ces Jeux" et "pas des gens qui ne sont pas prêts du tout", a-t-il insisté, en visant implicitement son adversaire du Rassemblement national, Jordan Bardella, qui pourrait accéder à Matignon.

Par ailleurs, Emmanuel Macron "ne croit pas" être affaibli à l'international, malgré la dissolution de l'Assemblée et cette menace de cohabitation avec l'extrême droite.

"Mes interlocuteurs sont tous des élus démocratiques. Ils ont tous dit: +C'est courageux+", a-t-il affirmé devant des journalistes.

L'aide à l'Ukraine sera-t-elle menacée en cas de cohabitation avec le Rassemblement national ? "La parole de la France est engagée par le président de la République", a-t-il répondu.

Les dirigeants du G7 réunis en Italie sont parvenus à un accord sur l'utilisation des actifs russes gelés pour aider l'Ukraine à hauteur de 50 milliards de dollars, a indiqué jeudi la cheffe du gouvernement Giorgia Meloni.

À lire aussi

Sélectionné pour vous