Accueil Actu Monde International

Des militaires de pays de l'Asean vont bouder une réunion présidée par la junte birmane

Plusieurs haut gradés d'Asie du sud-Est ne participeront pas à une réunion des forces aériennes présidée par la junte birmane, ont annoncé des responsables à l'AFP, renforçant l'isolement des militaires birmans dans la région.

La conférence annuelle des chefs d'état-major de l'armée de l'air de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) rassemble les hauts responsables de l'armée de l'air des dix pays membres pour discuter coopération en matière de défense, de lutte contre le terrorisme et de secours en cas de catastrophe.

La Birmanie, qui en assure la présidence tournante, devrait accueillir la réunion la semaine prochaine, mais au moins trois pays de l'Asean ont indiqué à l'AFP qu'ils n'enverraient pas leurs plus hauts responsables.

Le chef de l'armée de l'air de la Malaisie ne sera pas présent, a indiqué un porte-parole à l'AFP, tandis que le Philippin n'enverra qu'un message vidéo.

Le chef de l'armée de l'air indonésienne "ne sera pas présent et n'enverra personne pour le représenter", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée de l'air, Agung Sasongkojati, sans donner de raison.

La junte birmane, qui a pris le pouvoir par un coup d'État en 2021, est accusée de crimes de guerre en raison des frappes aériennes effectuées par ses avions, pour la plupart de fabrication chinoise et russe, pour soutenir les troupes au sol.

Lors d'un sommet organisé en début de semaine, l'Asean a accusé la junte de prendre pour cible des civils dans le conflit meurtrier déclenché par son coup d'État, et d'ignorer un plan de paix convenu avec l'organisation pour mettre fin à la violence.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a déclaré qu'il n'y avait eu "aucun progrès significatif" dans le plan en cinq points convenu avec la junte il y a plus de deux ans.

À lire aussi

Sélectionné pour vous