Accueil Actu Monde International

Gaza: l'armée israélienne a trouvé le corps d'une otage du Hamas près de l'hôpital al-Chifa

L'armée israélienne a annoncé jeudi avoir découvert, près de l'hôpital al-Chifa de Gaza, le corps d'une otage enlevée par le Hamas lors de l'attaque du 7 octobre en Israël et assassinée, selon elle, par le mouvement islamiste palestinien.

Le corps de cette femme, enlevée dans le kibboutz de Beeri, "a été extrait par les troupes de l'armée israélienne d'une structure adjacente à l'hôpital al-Chifa dans la bande de Gaza et a été transféré en territoire israélien", a précisé un communiqué de l'armée.

La victime est identifiée par l'armée comme se nommant Yehudit Weiss. "Dans la structure où se trouvait Yehudit, des équipements militaires, dont des fusils kalachnikov et des lance-roquettes, ont également été trouvés", a ajouté l'armée.

Le porte-parole de l'armée, Daniel Hagari, a affirmé que l'otage avait été "assassinée par les terroristes dans la bande de Gaza". Le Hamas affirme depuis des semaines que des dizaines d'otages ont été tués par l'armée israélienne au cours de ses intenses bombardements sur le territoire.

Un communiqué du forum des familles des otages israéliens a indiqué que la victime se battait contre un cancer du sein depuis trois mois. Son mari a été tué le 7 octobre. Le couple avait cinq enfants qui ont tous survécu.

Yehudit Weiss avait été enlevée le 7 octobre au cours de l'attaque du Hamas, la plus violente de l’histoire d'Israël depuis 1948, au cours de laquelle environ 1.200 personnes ont été tuées et 240 prises en otage.

En représailles, Israël a déclaré une guerre pour "anéantir" le Hamas, bombardant sans répit la bande de Gaza, où le mouvement islamiste palestinien a pris le pouvoir en 2007. Au moins 11.500 personnes ont été tuées, selon le gouvernement du Hamas.

Plus tôt jeudi, l'armée avait annoncé que des "images relatives aux otages" avaient été trouvées sur des ordinateurs saisis dans l'hôpital al-Chifa de Gaza, pris d'assaut depuis deux jours.

Al-Chifa, le plus grand hôpital de Gaza, est présenté par Israël comme un centre stratégique et militaire du Hamas, ce que dément le mouvement islamiste qui a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007.

Entrée dans l'hôpital mercredi, l'armée israélienne dit le fouiller depuis dans le cadre d'une opération "ciblée" et "complexe", conduite "par étapes", alors que, selon l'ONU, environ 2.300 personnes - patients, soignants et déplacés, s'y trouvent encore.

Le 30 octobre, l'armée israélienne avait annoncé avoir libéré dans la bande de Gaza une soldate kidnappée par le Hamas.

À lire aussi

Sélectionné pour vous