Accueil Actu Monde International

Le directeur de l'hôpital al-Chifa nie avoir refusé du carburant israélien

L'hôpital al-Chifa de Gaza n'a pas refusé de carburant israélien sous pression du Hamas, a indiqué le directeur du plus grand hôpital de l'enclave palestinienne, Mohammad Abu Salamia. Plus tôt, l'armée israélienne avait affirmé qu'elle avait proposé 300 litres de carburant à l'établissement, mais que les fonctionnaires du Hamas avaient empêché leur livraison. Des "mensonges", selon le directeur de l'établissement.

Mohammad Abu Salamia affirme par ailleurs que cette quantité de carburant ne serait suffisante pour maintenir les générateurs de l'hôpital que pendant 15 minutes. Il précise que son équipe a peur de se faire tirer dessus en allant récupérer des barils à l'extérieur. Si Israël tient vraiment à livrer du carburant, elle peut le faire en collaboration avec la Croix-Rouge ou une autre organisation internationale, a-t-il encore avancé.

Le vice-ministre de la Santé du gouvernement Hamas a indiqué lundi que "cinq bébés prématurés" et "neuf patients en soins intensifs" étaient morts en raison du manque d'électricité à l'hôpital al-Chifa, le plus grand de la bande de Gaza.

"Nous redoutons de voir ce bilan encore grimper d'ici le matin", a ajouté Youssef Abou Rich. Samedi, l'hôpital avait annoncé que 39 bébés prématurés étaient encore à al-Chifa. Un médecin de l'ONG Médecins sans frontières (MSF) indiquait également que 17 patients se trouvaient en soins intensifs.

Par ailleurs, les bébés prématurés ne peuvent pas être transférés en sécurité, a indiqué l'organisation humanitaire Medical Aid for Palestinians. Israël avait proposé son aide pour le déplacement des bébés, mais selon l'organisation il s'agit d'un "processus technique et complexe".

D'après le ministère palestinien de la Santé, mené par le Hamas, 2.300 personnes se trouvent actuellement dans l'hôpital al-Chifa, parmi lesquels 600 à 650 patients, 200 à 500 membres du personnel médical et environ 1.500 personnes déplacées qui ont trouvé refuge dans l'établissement.

À la une

Sélectionné pour vous