Accueil Actu

"Nul n'est à l'abri": un échevin de la commune de Neupré, testé positif au coronavirus, raconte son quotidien

La commune de Neupré compte un deuxième cas avéré de coronavirus Covid-19 sur son territoire. Il s'agit d'un membre du collège communal, a annoncé vendredi soir Virginie Defrang-Firket, bourgmestre de la commune située en province de Liège.

Après un contrôleur de trains en début de semaine, un deuxième citoyen de Neupré a été déclaré positif au nouveau coronavirus. Il s'agit d'un membre du collège communal. Dès l'annonce, Alain-Gérard Krupa, l'échevin en question, a été écarté. Il restera à son domicile jusqu'à sa guérison. Sur sa page Facebook, ce dernier a tenu à donner de ses nouvelles. Il en profite pour rappeler l'importance des règles d'hygiène. 

"Ce vendredi, j'ai été détecté positif au syndrome grippal du coronavirus. En tant que Echevin à la Commune de Neupré, notamment en charge de l'Enseignement et Directeur scientifique à la Province de Liège, je dois prendre mes responsabilités et vous avertir en quelques mots du récit de ma semaine", commence-t-il. 

Avant d'ajouter: "Depuis plusieurs jours, des symptômes légers, tels que toux, fatigue, et maux de tête m'ont mis en garde sans pour autant trop s'inquiéter et céder à la panique". 

Permettez-moi de vous dire que cela fait un choc

C'est après une nuit "difficile" ponctuée de fortes fièvres que l'Echevin a décidé de consulter son médecin généraliste. Après des analyses effectuées au CHU de Liège, le verdict est tombé. "Je vais être confiné durant deux semaines à mon domicile afin d'éviter tout contact. Par ailleurs, j'ai pris contact avec toutes les personnes que j'ai croisées depuis mercredi matin, et pris toutes les dispositions, avec les autorités communales et provinciales, pour organiser au mieux la prévention", poursuit-il. 

Alain-Gérard Krupa invite les citoyens à adopter "les bons réflexes et attitudes" afin de limiter les risques de contagion. "Permettez-moi de vous dire quand même que cela fait un choc, même s'il faut raison garder, et prendre de la hauteur sur le cours des événements. Bref, s'occuper de soi, c'est important, mais songer à autrui, c'est essentiel", écrit l'Echevin. 

Quelles sont les consignes à suivre si on présente des symptômes et qu'on revient d'une région avec des cas déjà recensés ?

Les consignes sont les mêmes pour tout le monde. Une personne qui présente de symptômes grippaux en général : apparition brutale de température (à partir de 38 ), signes respiratoires, dyspnée (difficulté respiratoire) etc. qui revient d’une région à risque (nord de l’Italie, pays asiatiques, le département de l’Oise en France…) dans laquelle elle a séjourné dans les 14 jours. Dans ce cas-là, il faut prendre des précautions particulières: il faut téléphoner au médecin généraliste, surtout ne pas se rendre aux urgences parce que là on va entrer en contact avec un tas d’autres personnes, si jamais on est porteur du virus on va le diffuser. Donc téléphoner au médecin, lui expliquer la situation et le médecin soit ira à domicile, soit fera venir le patient à un moment où il n’y a personne dans sa salle d’attente.

Quels sont les groupes à risque ?

Les groupes à risque sont les personnes âgées et les personnes fragilisées (maladies chroniques).

Où trouver des explications sur le coronavirus ?

Il y a deux sites internet:

www.sciensano.be
www.info-coronavirus.be
 

Un numéro vert est également activé: 0800 14 689

À la une

Sélectionné pour vous